Bonbons, chips et calories vides : un risque santé

0
542
calories vides chips

calories vides chips

Nombre d’aliments du commerce, bonbons, chips, sodas, pizzas… sont uniquement pourvoyeurs de calories vides. De l’énergie (gras et sucre) mais quasiment pas de nutriments. Un grave problème santé.

 

Les calories vides sont fournies par des aliments (bonbons par exemple) ou boissons (sodas), qui n’apportent aucun nutriment (vitamines, fibres, minéraux…), mais uniquement des calories (de l’énergie) liés au sucre ou aux lipides.

 

Des aliments qui ne nourrissent pas

 

Les aliments à calories vides sont typiquement les sucreries (bonbons et confiseries), sodas, barres chocolatées, beignets, tartes, hamburgers, hot dog, frites, pizzas, biscuits, vin, alcool… Ce sont des aliments très sucrés ou/et gras, des produits raffinés. On parle de densité nutritionnelle faible. Ces aliments font grossir mais ne nourrissent pas.

 

Les éléments nutritifs

 

A contrario, des aliments à calories pleines sont des aliments qui regroupent différents éléments essentiels au fonctionnement du corps (protéines, glucides simples et complexes, acides gras essentiels, micronutriments tels que vitamines, minéraux, fibres…). Cela recouvre tous les fruits et légumes, féculents et céréales, viandes, poissons, œufs, produits laitiers (fromages, lait…).

 

Produits raffinés : une faible densité nutritionnelle

 

L’industrialisation des aliments et leur raffinage ont fortement contribué à la baisse de la densité nutritionnelle des aliments. Exemple typique : le pain. En enlevant l’enveloppe des grains de blé, on réussit à faire une farine blanche (T 55), ç-à-d à faible taux de cendres – faible teneur en minéraux. Mais avec le raffinage de la farine, on perd les fibres, les vitamines, le magnésium… Une farine complète (T 180) contient 1,80 gramme de minéraux pour 100 grammes de pain, contre 0,55 g de minéraux pour la farine blanche T 55.

 

Calories vides et maladies

 

Une alimentation riche en calories vides pousse à l’obésité et à de multiples pathologies (diabète, maladies cardio-vasculaires, cancers…). L’organisme est surapprovisionné en calories qu’il ne parvient pas à brûler (d’autant que les gens font moins d’exercice physique).

 

Selon diverses études, non seulement les aliments à calories vides ne nourrissent pas mais ils sur-sollicitent l’organisme. Celui-ci doit se mobiliser pour absorber les sucres et les graisses. Par exemple, pour métaboliser les sucres des bonbons et confiseries, l’organisme doit puiser dans ses réserves de vitamine B1 et de magnésium. C’est une source de fatigue et de stress.

 

Aliments pleins contre aliments creux

 

Pour améliorer son profil nutritionnel, le consommateur devrait systématiquement privilégier les aliments complets ou naturels aux aliments transformés. Exemples typiques : jus de fruit frais contre jus de fruit pressés pasteurisé, flocons d’avoine ou/et autres céréales contre « céréales en boîte du petit déjeuner », farines complètes contre farine blanche, légumes contre gratins surgelés….

 

JC Nathan

 

Source : http://www.mgc-prevention.fr

www.lanutrition.fr

 

 

 

AUCUN COMMENTAIRE