Inflammation : des aliments protecteurs

0
356
anti-inflammatoire antiseptique thym

anti-inflammatoire antiseptique thymLes états inflammatoires, au cœur de nombreuses maladies contemporaines, sont semble-t-il en partie combattus ou atténués grâce à certaines plantes et aliments.

 

Les aliments pourraient jouer un rôle anti-inflammatoire. L’inflammation est une réaction du corps à une agression (brûlures, allergies, attaques de bactéries ou de virus). Dans certains cas, cette réaction devient problématique. Ainsi, nos modes de vie et les changements de l’environnement (stress, mauvaise alimentation, pollution…) ont semble-t-il favorisé l’émergence de maladies  de type inflammatoire à caractère chronique, comme la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, la sclérose en plaques, la maladie de Crohn (inflammation de l’intestin…), les maladies articulaires…

 

Des aliments nocifs et des aliments bénéfiques

 

Pour enrayer ces inflammations ou en limiter la gravité, les spécialistes de la nutrition conseillent de limiter la consommation d’aliments « nocifs » (viande rouge, charcuterie, fromages gras, et autres sources de matières grasses saturées…) et de mettre l’accent sur certains produits aux vertus anti-inflammatoires.

 

Les herbes et les épices sont l’une des catégories mises en avant. Thym, romarin, menthe, basilic, persil, coriandre, cerfeuil contiendraient des composés à caractère anti-inflammatoire. Le thym, par exemple, est conseillé contre l’inflammation des voies respiratoires.

 

Quatre plantes très réputées

 

Quatre plantes ont une excellente réputation dans la lutte contre divers états inflammatoires : le curcuma (avec sa curcumine), l’ail (antiseptique, antioxydant, anti-inflammatoire…), le gingembre, le safran. Ces plantes connues pour leurs caractéristiques anti-oxydantes sont également citées pour leurs possibles effets de prévention contre divers cancers ou d’aide à la rémission.

 

La voie prometteuse des oméga 3

 

Autre catégorie susceptible d’aider à lutter contre les inflammations, tous les aliments riches en oméga 3 : poissons gras, huile de colza, noix…

Plusieurs experts en nutrition (Dr Andrew Weil, David Servan-Shreiber, Dr Serfaty-Lacrosnière…) ont ainsi travaillé à la mise au point de régimes à caractère anti-inflammatoire faisant la part belle aux végétaux et aux aliments à forte teneur en oméga 3. Les oméga 3 libèrent à la suite de processus complexes des substances à caractère anti-inflammatoire à condition, précisent les spécialistes, que leurs effets ne soient pas contrecarrés par des surdoses d’oméga 6.

 

JC Nathan

 

Sources : www.medisite.fr

www.passeportsante.net/fr

www.futura-sciences.com

 

 

 

AUCUN COMMENTAIRE