L’alcool, drogue dure en vente libre

0
1468

alcool whiskey

L’alcool est beaucoup plus dévastateur pour l’individu et pour la société qu’on veut l’admettre. Quelle que soit son image de fête et de convivialité, c’est bien d’une drogue licite dont il s’agit.

 

L’alcool est une drogue dure, vendue à chaque coin de rue, qui concerne des millions de personnes et coûte très cher à la société. Les chiffres sont sans concession : l’alcool touche 10% de la population adulte. Soit environ cinq millions de personnes (Source Inserm). Sur ces cinq millions, deux millions se débattent avec la dépendance. C’est en fait une des addictions les plus aigües qui soient.

 

Un homme sur six

 

Les hommes sont deux fois plus concernés que les femmes. Pour le dire en mots simples, un homme sur six a un problème avec l’alcool. Pour les spécialistes de la santé, il n’y a aucun doute : la consommation excessive de boissons alcoolisées  conduit à de graves pathologies : cirrhose alcoolique, hépatite alcoolique, atteintes neurologiques (syndrome de Korsakoff, syndrome d’alcoolisme foetal. Lire sur ce site L’alcool tue toutes les dix secondes

 

Risques de cancer

 

C’est également l’un des tous premiers facteurs de risque de cancer : cancers des voies respiratoires et digestives (bouche, pharynx, larynx, œsophage), du foie, du sein, cancer colorectal…L’alcool contribue à diverses autres pathologies, en particulier les maladies cardiovasculaires, des atteintes au système nerveux , et divers troubles psychiques (dépression, troubles de la personnalité…).

 

Les nourrissons et les enfants 

 

La consommation de boissons alcoolisées peut porter gravement atteinte au fœtus : l’éthanol franchit la barrière placentaire et cause des dommages irréversibles. C’est le syndrome d’alcoolisme fœtal (SAF). Quelques verres d’alcool pris au mauvais moment suffisent. En France entre 500 et 1000 enfants seraient touchés par ce syndrome.

 

Premier facteur d’accident sur la route

L’alcool tue sur les routes ou entraîne des handicaps graves. Avec la vitesse, c’est le premier facteur d’accident grave sur la route, cause de plus de 1000 morts par an (en grande majorité des jeunes). Au total, entre les pathologies directement attribuables à l’alcool et les morts sur la route, on estime le coût humain à 27 000 morts par an (probablement une évaluation très conservative). C’est tout simplement l’une des principales causes de mortalité en France. Or, ce grave problème de santé publique semble moins dénoncé que les dommages liés à d’autres drogues licites (tabac) ou illicites (cannabis, héroïne…).

 

JC Nathan

 

Sources :

Alcool et santé : bilan et perspectives. Inserm. Juin 2011.

Dommages sociaux, abus et dépendance. Les éditions Inserm. 2003

www.inserm.fr

 

Photo : www.whiskyintelligence.com

 

 

AUCUN COMMENTAIRE