L’artichaut, fidèle allié du foie

0
452
artichaut digestion

Après une période de bombance, notre organisme est en quête d’aliments qui viendraient le reposer. L’artichaut est dans la short-list.

 

 

L’artichaut (Cynara scolymus) bénéficie d’une grosse réputation en matière de digestion et de détoxification. Réputation justifiée semble-t-il, en raison de ses vertus dépuratives, c’est-à-dire qu’il aide le foie à jouer son rôle et à éliminer les toxines.

 

 

Faire de la bile avec la cynarine

 

 

Il est aussi cholérétique. Autrement dit, il stimule la sécrétion biliaire. Rappelons que la bile produite par le foie et stockée dans la vésicule biliaire, participe à la digestion, particulièrement des graisses. Composant de l’artichaut, la cynarine, un composé polyphénolique (autrement dit un antioxydant) soutient l’action du foie.

 

 

Vertus dans les feuilles et la tige

 

 

Seul bémol aux louanges de ce  cousin du chardon, ses propriétés épuratives et cholérétiques sont concentrées dans les feuilles et la tige de la plante, et non pas dans le fruit, la partie que nous consommons. Or, la consommation de feuilles ne va pas de soi car elles sont très amères. Heureusement, les industriels de la phytothérapie ont mis au point des gélules de concentré d’artichaut et autres extraits de la plante, pures ou en association avec d’autres plantes.

 

 

Contre-indication

 

 

En cas de « crise de foie », les phytothérapeutes recommandent d’associer ces extraits d’artichaut à diverses plantes, tels que le radis noir, le Boldo, le chardon-Marie ou encore à un jus de citron tiède. Attention aux contre-indications néanmoins : la prise d’artichaut est strictement contre-indiquée en cas d’obstruction des voies biliaires (calculs). Ne pas prolonger indûment de cure au-delà de quinze jours sans avis médical.

 

En dehors des cures de « l’artichaut médicament », n’oublions pas que l’artichaut reste un merveilleux légume dont il est difficile de lister les bienfaits : diurétique, antirhumatismal, protecteur et régénérateur de la cellule hépatique, hypocholestérolémiant (réducteur du taux de cholestérol), cardioprotecteur, antioxydant…

 

Bref, un aliment à replacer rapidement dans la liste de nos achats et dans notre cuisine.

 

Aurélie Laroche

 

Sources : www.guide-phytosante.org

Photo : www.fermedesaintemarthe.com

 

 

 

 

 

 

AUCUN COMMENTAIRE