Le lait infantile sous surveillance

0
129
lait infantile contamination

Le lait infantile de nouveau suspecté de risques bactériens. Nestlé a annoncé le rappel de 38 boîtes de lait infantile. Simple mesure de précaution, a communiqué le groupe, mais après l’affaire Lactalis, les consommateurs sont suspicieux.

 

 

38 boîtes de lait infantile Guigoz 1er âge formule épaissie 800 g ont été rappelées par le groupe Nestlé le 14 juillet 2018.  Les boîtes seraient facilement identifiables :  le logo Guigoz apparaît en blanc-gris et non en rouge comme habituellement.

 

 

 

 

 

Risque d’infection à Enterobacter

 

 

Selon le géant agroalimentaire, ces produits étaient en phase de test et ils n’auraient pas dû se retrouver dans le circuit de distribution en pharmacies. Les boîtes présentent un risque d’infection à enterobacter. De la famille des Enterobacteriaceae, une famille hétérogène d’une trentaine de bactéries (Escherichia, Salmonella, Shigella,Enterobacter…) et d’une centaine d’espèces, Enterobacter est un bacille qui se situe souvent dans le système digestif et qui peut être présent dans les produits laitiers, les eaux usées, les matières fécales.

 

 

Un numéro d’assistance gratuit

 

 

Nestlé a mis en place un numéro d’assistance gratuit : 0800 223 242. Aucun cas d’infection n’avait été rapporté le lundi 16 juillet, mais en cas d’apparition d’une fièvre persistante chez l’enfant dans les 15 jours suivant la consommation de ce produit, il est recommandé de consulter un médecin dans les meilleurs délais, a expliqué l’industriel.

 

 

Les produits Lactalis porteurs de Salmonelles…

 

 

Ce dossier de risque de contamination bactérienne sur des produits laitiers à destination des enfants survient quelques mois après l’affaire Lactalis qui avait provoqué à la fin de l’année 2017 une quarantaine de cas de salmonellose chez des nourrissons. Les produits provenaient de l’usine Lactalis de Craon en Mayenne.

 

Lactalis a semble-t-il géré le dossier de façon chaotique, le processus de fabrication et de contrôle sanitaire de la firme révélant de multiples dysfonctionnement, avaient estimé divers observateurs. Une commission d’enquête parlementaire a même été créé pour l’occasion qui a auditionné le Pdg de Lactalis, Emmanuel Besnier, début juin 2018.

 

 

Aurélie Laroche

 

Sources : www.20minutes.fr

www.liberation.fr

 

 

 

 

 

AUCUN COMMENTAIRE