Le sport, parade contre les graisses

0
80
sport régime

sport régime

Contrairement à ce qu’on imagine parfois, le sport ne fait pas maigrir. Néanmoins, l’activité physique régulière et quotidienne (marche, vélo…) est la seule façon de maintenir sa silhouette et de ne pas prendre de poids avec l’âge.

 

Toutes les personnes ayant cherché à maigrir en faisant du sport ont été déçues. L’activité physique fait essentiellement perdre de l’eau, brûler un peu de calories (surtout du sucre) mais elle élimine très peu de matières grasses.  Avec le sport, le corps se muscle. Le muscle est plus lourd que la graisse. Il ne peut y avoir perte de poids.

 

Une heure par jour

 

Pour autant, la pratique sportive régulière reste la solution royale pour éviter à moyen-long terme que le corps n’accumule des graisses. Selon une étude américaine publiée dans Journal of The American Medical Association (JAMA), menée de 1992 à 2007 sur 34 000 femmes d’une cinquantaine d’années, celles ayant une activité physique d’une heure par jour avaient une prise de poids nettement inférieure (de 2,3 kg environ) aux autres. Mais ce type d’études montre aussi que le minimum conseillé par les autorités sanitaires (environ 20 mn par jour d’activité physique quotidienne) n’est pas suffisant pour enrayer la prise de poids sur le long terme.

 

Métabolisme de base

 

L’intérêt de développer la capacité musculaire est multiple. La dépense énergétique de base (ou métabolisme de base), est l’énergie nécessaire pour le fonctionnement et l’entretien de l’organisme au repos. Elle représente environ 60% de la dépense énergétique totale. Ce métabolisme de base augmente pour un corps musclé car il a  davantage besoin d’énergie pour fonctionner même au repos. En outre, il semblerait que plus les muscles travaillent souvent, plus ils consomment de calories et freinent le stockage de graisses. Bref, un corps musclé brûle mieux les calories.

 

Régime, fonte musculaire et effet yo-yo

 

La pratique d’un régime peut aboutir à un résultat inverse. Le régime (régimes hypocaloriques, donc moindre apport de calories) entraîne souvent une fonte musculaire (masse maigre) en même temps qu’une réduction de la masse grasse (même si la façon dont le corps réagit est très variable selon les individus). Du coup, la dépense énergétique de base baisse car le corps a moins besoin de calories pour fonctionner. Mais, au premier « écart de conduite », l’organisme se met à re-stocker les calories pour parer à toute future pénurie. C’est ce que l’on appelle l’effet rebond ou effet yo-yo.

 

Ajustement énergétique

 

Autre souci :  avec l’âge, l’équilibre entre l’apport d’énergie et les dépenses énergétiques est plus délicat à réaliser, car le fameux métabolisme de base baisse (2% tous les dix ans). Sans ajustement énergétique, la prise de poids devient inévitable. Seule une activité physique soutenue permet de maintenir ces équilibres énergétiques.

 

Hortense Allain-Launay

 

Sources : La dépense énergétique. Collège des enseignants de nutrition. 2010-2011. Université Médicale Virtuelle Francophone

www.passeportsante.net

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE