Le thé bon pour le diabète et la santé

0
214
the et diabete

De plus en plus d’études convergent pour attribuer au thé de nombreuses vertus santé, en particulier celle de diminuer le risque de diabète.

 

 

Le thé pour diminuer le risque de diabète et rester en bonne santé ? Cette hypothèse semble se confirmer au gré des recherches scientifiques. Au dernier Congrès de l’Association européenne pour l’étude du diabète, a été présentée une méta-analyse (analyse d’un ensemble d’études) réalisée par des scientifiques chinois portant sur plus d’un million de personnes. Selon cette synthèse, la consommation régulière de thé (une à trois tasses par jour) sur une longue période (pendant 10 ans) est associée à une diminution de risque de diabète de 4%. La baisse du risque peut aller jusqu’à 17% chez les gros buveurs de thé.

 

Lire aussi : Le thé vert, une plante médicinale

 

 

Baisse du risque de décès

 

 

Une étude récente menée sur 500 000 britanniques vient par ailleurs de prouver que boire deux tasses de thé par jour ou plus était associé à une réduction du risque de décès de 9 à 13%. Ces résultats doivent toujours être pris avec précaution. Ils mettent en évidence des corrélations entre thé et diabète et non des liens de causalité. L’une des corrélations possibles est que les buveurs de thé ont peut-être une meilleure alimentation et une meilleure hygiène de vie (moins d’alcool, moins de tabac) que le reste de la population.

 

Lire : Diabète, le rôle crucial de l’alimentation

 

 

Forte consommation de thé et de café

 

 

Néanmoins, certains chercheurs sont presque sûrs du lien entre thé et prévention du diabète. Des chercheurs japonais ont suivi 4 900 personnes souffrant de diabète de type 2 pendant cinq ans. Les résultats sont étonnants. Chez les buveurs de thé (thé vert) modérés (une tasse par jour), on note une légère baisse (15%) du risque de décès. Mais l’effet bénéfique s’accroît à 27% entre deux et trois tasses quotidiennes.  A plus de quatre tasses de thé par jour, le risque de décès diminue de 40%. Avec une forte consommation de thé et de café, le risque de décès peut chuter de plus de 60%.

 

 

Anti-oxydants, anti-inflammatoires

 

 

L’explication généralement avancée par les scientifiques est que les composants phénoliques et la caféine – théine sont des puissants anti-oxydants et des anti-inflammatoires. Ils viennent baisser les risques d’accidents cardio-vasculaires habituellement associés au diabète.

 

Lire aussi : Le thé

 

 

Eric Allermoz

 

 

Sources : www.pourquoidocteur.fr

francetvinfo.fr