Le thé vert, une plante médicinale

0
202
thé vert variété sencha

La réputation du thé vert est telle qu’elle ne doit pas être totalement usurpée. Dans les cultures asiatiques (Japon, Chine…), le thé vert (Camelia Sinensis) est d’ailleurs considéré comme une plante médicinale.

 

La principale propriété qu’on attribue au thé vert est d’être un puissant antioxydant.  Etant moins oxydé que le thé noir, il est resté riche en catéchines (polyphénols). Une grande tasse peut contenir entre 50 à 150 mg de catéchines. Ces substances anti-oxydantes aident l’organisme à lutter contre les effets destructeurs des radicaux libres.

 

Le thé vert a également pour réputation de réduire le taux du cholestérol (en baissant le « mauvais cholestérol » LDL). Cet effet serait également lié aux polyphénols présents dans le thé. Mais il faut semble-t-il consommer de grandes quantités pour atteindre des seuils supposés agir sur le cholestérol.

 

 

Effet sur le système nerveux et sanguin

 

 

Autre bénéfice attendu de ce type de thé, celui d’avoir un effet positif sur le système nerveux et la circulation sanguine… Il favoriserait l’attention, la concentration et la mémoire. Selon des chercheurs japonais, une consommation régulière de thé vert réduirait même les risques de trouble cognitif et d’Alzheïmer.

 

 

Réputation de prévention du cancer

 

 

On prête aussi au thé vert la capacité d’aider des personnes en surpoids à maigrir, à condition d’avoir un régime adapté. Il est également auréolé d’une réputation de prévention de divers cancers (endomètre, ovaires, prostate, seins, œsophage…) mais les autorités sanitaires estiment le plus souvent que les bases scientifiques de telles allégations ne sont pas suffisantes.

 

 

Le bon mode de consommation

 

 

Les fervents partisans de ce thé le disent aussi anti-inflammatoire, antiviral, antibactérien, antifongique… Selon les spécialistes, ces vertus dépendent en grande partie de la qualité du thé et d’une consommation adaptée. Dans l’idéal, il faudrait consommer en association un ensemble de thé complémentaires :  Gyokuro, Sencha, Bancha…Voire compléter avec du Matcha qui de par sa préparation (des feuilles moulues) apportent des substances non présentes par les feuilles de thé infusées.

 

Aurélie Laroche

 

Sources : www.passeportsante.net

www.thevert.com

 

AUCUN COMMENTAIRE