Les boissons énergisantes, de dangereux cocktails

0
151
boissons jeunes

boissons jeunes

L’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) recommande d’éviter la consommation de boissons énergisantes, suspectées de causer des accidents parfois mortels.

 

Les boissons énergisantes (Red Bull, Monster, Burn, Dark Dog, Four Loko, Truc de fou…) seraient porteuses de graves risques d’accidents : accidents cardio-vasculaires, épilepsie, crises d’angoisse… C’est la conviction de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) qui a publié un rapport le 1° octobre 2013. L’Anses est persuadé que les boissons énergisantes ont une responsabilité dans une dizaine d’accidents mortels. Aux Etats-Unis, des dizaines de milliers de jeunes se retrouvent chaque année aux urgences après une consommation excessive de ces boissons.

 

40 millions de litres

 

Ces boissons portées par un marketing très efficace, ciblé notamment vers les étudiants, les sportifs et les « fêtards », sont de plus en plus populaires. 68% des jeunes de 10-18 ans en consomment, et même, chiffre encore plus inquiétant, 18% des enfants de 3 à 10 ans (données EFSSA). Au total, 40 millions de litres sont écoulées chaque année, et cette quantité va en augmentant fortement chaque année.

 

Taurine et caféine

 

Que contiennent ces boissons problématiques ? Du ginseng, de la taurine, du glucuronolactone, des vitamines, du sucre et surtout de la caféine en quantités importantes : une cannette énergétisante contient ainsi l’équivalent de deux à trois expressos. La taurine est un acide aminé synthétisé par le corps, neurotransmetteur intervenant dans les fonctions cardiaques et musculaires, qui est déconseillé à forte dose pour les personnes cardiaques ou ayant des problèmes de tension. De son côté, le glucuronolactone,  dérivé du glucose, est suspecté de toxicité rénale.

 

Cockail, facteur d’accidents cardio-vasculaires

 

Aucune des substances prises séparément ne pourrait être à l’origine des accidents graves identifiées. En revanche, des soupçons pèsent sur des interactions dangereuses entre ces diverses substances. Le cocktail « substances énergétisantes, doses massives de caféine et…alcool » semble être le vrai facteur de danger, tout particulièrement pour des sujets génétiquement prédisposés à des accidents cardio-vasculaires (une personne sur mille).

 

Binge drinking

 

Car, derrière cette mise en accusation des boissons pour jeunes, se profile la pratique inquiétante du binge drinking (« biture express). Ces mélanges atténueraient la perception de l’alcool et favoriseraient de fortes alcoolisations. Les recommandations de l’Anses sont les suivantes : ne pas mélanger ces boissons et l’alcool (recommandation qui a peu de chances d’être suivie si des mesures règlementaires ne sont pas prises), ne pas en prendre lors d’un exercice physique, la déconseiller fortement aux femmes enceintes, enfants et adolescents, personnes sensibles aux excitants.

 

JC Nathan

 

Sources : www.anses.fr

Les boissons énergisantes sont-elles mortelles ? Angela Bolis. Le Monde.fr | 08.06.2012

Boissons énergisantes, alcool et sport, le cocktail explosif. Marielle Court. www.lefigaro.fr 1.10.2013.

Photo : www.rjelsafi.com

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE