Les collégiens moins portés sur l’alcool

0
88
adolescents alcool

adolescents alcoolLes collégiens ont réduit leur fréquentation avec l’alcool. C’est l’étonnant résultat d’une étude de l’Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies.

 

Selon l’Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies, les jeunes collégiens, pré-adolescents et adolescents de 11 à 15 ans, éprouvent moins d’attrait pour l’alcool que ce n’était le cas en 2010. L’OFDT, spécialiste des toxicomanies, s’appuie sur une étude internationale, Health Behaviour in school-aged Children, qui a enquêté sur les rapports des jeunes avec les drogues en 2010 et en 2014.

 

Moins d’ivresse

 

Les prévalences observées chez les jeunes pré-adolescents ont nettement baissé. En 2010, en classe de 6°, ils étaient 65% de garçons déclarant avoir déjà bu un verre d’alcool. En 2014, ils ne sont plus que 55%. Autre indice encourageant : en 2010, ils étaient 15% à avoir connu un état d’ivresse le mois précédent. En 2014, on n’en compte plus que 9%. Tentative d’explication de Stanislas Spilka, responsable des enquêtes à l’OFDT : « les messages de sensibilisation finissent par avoir un impact ». L’interdiction d’alcool aux moins de 18 ans depuis 2009 aurait pu « modifier la représentation du produit ».

 

L’alcool, première substance psychoactive

 

Il serait sans doute risqué de trop positiver ce résultat. L’alcool est de loin la première substance psychoactive expérimentée par les collégiens, devant le tabac et le cannabis. A l’âge de 12 ans, un jeune sur deux a déjà fait l’expérience de l’alcool (cidre, champagne, bières, puis whisky, vodka, vins, premix…. Dès l’âge de 14-15 ans, 30% de garçons (26% de filles) ont connu un état d’ivresse. Trois ou quatre ans plus tard, nombre d’entre eux  risqueront leur vie sur la route.

 

Aurélie Laroche

Source : OFDT

 

AUCUN COMMENTAIRE