Les microplastiques atteignent les poumons

0
216
microplastiques

Omniprésents dans l’environnement, les microplastiques pénètrent dans notre organisme jusque dans le sang et dans les poumons.

 

 

Les microplastiques, ces minuscules particules inférieures à 5 mm de diamètre et quasi invisibles à l’œil nu, atteignent tout notre organisme : sang, estomac et poumons… comme en atteste une étude de l’université de Hull (Royaume-Uni).

 

 

Dans toutes les parties des poumons

 

 

Les scientifiques ont analysé des tissus pulmonaires prélevés sur des patients à l’occasion d’opérations chirurgicales. A l’aide de technologies de pointe (microspectroscopie infrarouge à transformée de Fourier), ils ont détecté une quarantaine de plastiques différents : polyéthylène, PET, polypropylène, résine plastique, peintures…microparticules disséminées dans diverses parties des poumons. Les chercheurs ont été surpris de la présence de particules dans les parties inférieures des poumons qui sont en principe très difficiles à pénétrer.

 

 

Dans le sang humain

 

 

En mars dernier, des chercheurs néerlandais de l’Université libre d’Amsterdam annonçaient avoir trouvé des nanoparticules de plastique dans le sang humain. Les analyses ont révélé un taux moyen de particules plastiques de 1,6 µg par mL de sang, et cela pour des plastiques variés : polyéthylène téréphtalate (PET), polyéthylène (PE), polypropylène (PP), polyméthacrylate de méthyle (PMMA), polystyrène (PS).

 

 

Dans l’eau, dans la mer, dans l’air, dans les produits cosmétiques….

 

 

Ces découvertes ne sont pas aussi étonnantes que cela. Les scientifiques tombent d’accord pour dire que les microplastiques sont présents dans tout l’environnement : dans la mer, l’eau douce, les sols, dans l’air, dans l’alimentation, dans les produits cosmétiques et d’hygiène (gloss, dentifrice)…

 

Lire : Les microplastiques concentrés de polluants

 

 

 

La barrière hémato-encéphalique

 

On ne sait pas grand-chose des incidences possibles de la présence et de la circulation de microplastiques dans notre corps. L’une des questions sensibles est de savoir si ces particules franchissent la barrière hémato-encéphalique, et parviennent au cerveau. Il est fort probable aussi que l’on mettra bientôt en lumière les effets perturbateurs endocriniens liés à la présence de ces microplastiques dans notre organisme.

 

Lire : Les microplastiques, concentrés de polluants

 

 

JC Nathan

 

Sources : Sciencepost

lemonde

sciencedirect