Fougasse, le pain gourmand du sud

0
293
fougasse pain sud

Fougasse, fougace…Le nom fleure bon l’été, les vacances, la Provence, l’Italie. Tout le monde l’apprécie. Ce pain à la mie moelleuse, à peine croûté, peut tout aussi bien être une gourmandise salée que sucrée.

 

Fougasse ? Le nom vient du latin focacium (pain cuit sous la cendre, focus : feu) qui a donné focacia  (en Italien, focaccia) ou fogatza en occitan, mais aussi fouasse. Selon les historiens, la fougasse serait le pain de la première cuisson, celui qui permettait de tester la chaleur du four.

 

 

Autant de fougasses que de boulangers

 

 

Il existe autant de fougasses que de boulangers ou presque. Les plus connues sont les fougasses aux olives, avec de nombreuses variantes : olives et jambon, olives et lardons… Certaines sont uniquement aux oignons et aux lardons, d’autres à la tomate séchée ou au fromage de chèvre. Vous pouvez jongler avec différentes recettes selon votre humeur.

 

On part toujours des composants de base farine, levure, huile d’olive. Le secret de la fougasse est de bien faire lever la pâte.  Bref, vous n’improvisez pas une foccacia une heure avant le dîner car il va falloir laisser reposer la pâte additionnée de levure, pendant quelques heures.

 

La recette de Pauline

 

Voici comment fait Pauline sur son blog ptitecuisinedepauline. Mélangez la farine (400 g) avec un sachet de  levure du boulanger déshydratée et une cuillère à café de sel. Faites un puits avec la farine, de l’eau tiède (35 cl), mélangez. Ajoutez de l’huile d’olive (10 cl) et des morceaux d’olive, pétrissez à la main pendant 4 à 5 minutes. Couvrez d’un linge et laissez lever 30 minutes dans un endroit tiède. Etalez la pâte sur une plaque de cuisson en faisant une forme de disque.

 

Vous pouvez alors ajouter la garniture (dans la recette de Pauline, fromage de chèvre, tomates séchées). Recouvrez avec de la pâte dans laquelle vous avez créé des parties ajourées. De nouveau, couvrez et laissez lever deux heures dans un endroit tiède. Puis passez au four 25 min. dans un four préchauffé à 180°C.

 

A noter que certaines recettes incorporent un peu de lait avec la farine et l’eau. Un petit truc donné par un chef pour avoir la « touche provençale » : avant de passer la plaque au four, badigeonnez le dessus de la fougasse avec un peu d’huile  d’olive, de fleur de sel et de thym !

 

La recette d’Aigues-Mortes

 

fougasse aigues mortes

Mais la fougasse peut aussi devenir une délicieuse gourmandise sucrée, plus ou moins riche, mais presque toujours rehaussée du parfum de fleur d’oranger. La recette d’Aigues-Mortes  ne se prive pas d’oeufs, de beurre et de crème fraîche. Voici une recette mise en avant sur les grands sites de cuisine (Cuisine actuelle, Marmiton). Mélangez 3 oeufs, quatre cuillères à soupe de sucre. Ajoutez 20 cl de crème fraîche, 250 grammes de farine, 4 cuillères de fleur d’oranger, un sachet de levure.Versez la pâte dans un moule à manque beurré. Mettre au four préchauffé à 180° pendant 30 minutes. Préparez un mélange d’un peu de beurre (50 g) et de sucre, nappez la fougasse et remettez au four 5 minutes.

 

Aurélie Laroche

 

Sources : www.ptitecuisinedepauline

www.marmiton.org

www.plurielles.fr

 

AUCUN COMMENTAIRE