Boissons énergétiques, boissons énergisantes : ne pas confondre

0
95

Il ne faut pas confondre boissons énergétiques (sport drinks) et boissons énergisantes (energy drinks). Ces dernières ne sont pas sans risques pour la santé.

 

Les boissons énergétiques visent à répondre aux besoins nutritionnels des sportifs à l’effort. Elles contiennent divers sucres (maltose, fructose…), des sels minéraux (potassium, calcium…), des vitamines (du groupe B en particulier) permettant à l’organisme de supporter un effort physique intense. En moyenne, il y a 60 et 80 grammes de glucides par litre de boisson. Les sels minéraux servent à décontracter les fibres musculaires et le calcium facilite l’influx nerveux. Ces boissons sont soumises à la législation des compléments alimentaires.

 

 

Préparations excitantes

 

Les boissons énergisantes, à distinguer des boissons énergétiques, sont le plus souvent des préparations excitantes contenant de la caféine (de 12 à 32 mg pour 100 ml), du guarana, du ginseng, de la taurine (acide aminé synthétisé par l’organisme ou apporté par les produits animaux), et aussi des vitamines du groupe B. Ces breuvages « dopants » sont très en vogue chez les hommes jeunes. Plus l’âge augmente, plus l’utilisation dans un cadre sportif augmente

 

 

Sportifs de haut niveau

 

La plupart ne font pas le distinguo entre ces deux types de boissons, à commencer par les sportifs. Les fabricants (Burn,  Dark  Dog,  Monster, Red  Bull)  entretiennent d’ailleurs cette confusion. Une enquête réalisée en 2012 par l’IRBMS (Institut Régional du Bien-être de la Médecine et du Sport santé) auprès de 1700 sportifs de haut niveau montrait que la moitié d’entre eux prenaient des boissons énergisantes, par ignorance ou par confusion avec les boissons énergétiques.

 

boissons energisantes

Une consommation modérée ne semble pas présenter de risques. Mais une consommation excessive peut s’avérer dangereuse. Aux Etats-Unis, selon une enquête du département des addictions et de la santé mentale au ministère américain, on dénombre chaque année plus de 20 000 personnes consultant aux urgences suite à une prise excessive de boissons énergisantes (pour la plupart de jeunes adultes et des adolescents).

 

Accidents d’ordre cardio-vasculaire

 

En France, l’agence sanitaire (ANSES) a recensé les accidents liés à une consommation de boissons énergisantes : ils sont d’abord d’ordre cardio-vasculaire,  psycho-comportemental et neurologique. Un certain nombre d’accidents sont liés à une double consommation boissons énergisantes – alcool.

 

Au total, la consommation de boissons énergisantes (energy drinks) n’est pas anodine, et peut présenter, dans certaines circonstances, pour certaines personnes, un vrai risque pour la santé. Quant aux sportifs, ils devraient faire le distinguo entre boissons nutritives et boissons excitantes, s’ils veulent améliorer leurs performances.

 

JC Nathan

 

Sources : Évaluation des risques liés à la consommation de boissons dites « énergisantes

Avis de l’Anses Septembre 2013

www.irbms.com

 

Photo : 123 rf

Photographe : Ammentorp

AUCUN COMMENTAIRE