Une orange par jour, voire deux

0
5398

orange vitaminesUne orange par jour, voire deux. C’est tout à fait recommandé pour améliorer vos défenses immunitaires et vous aider à passer l’hiver.

 

Une orange chaque jour en hiver ? Et pourquoi pas deux oranges. Il y a décidément très peu de contre-indication à la consommation de cet agrume, joli réservoir de vitamine C et donc l’un des boosters de vos défenses immunitaires.

Avec 70 mg de vitamine C, l’orange n’est pas la championne en vitamine C. La goyave (199 mg), la papaye (153 mg) font mieux. Le kiwi fait jeu égal. Mais l’orange est facile à trouver, facile à consommer et on s’en lasse pas. Lire Les dix meilleures sources de vitamine C

 

Plus de la moitié de l’apport recommandé en vitamine C

 

70 mg, c’est plus de la moitié de la dose journalière recommandée par les nutritionnistes en France (110 g). Lire La bonne dose de vitamine C. Mais il y aurait semble-t-il aucun problème à prendre davantage de vitamine C (donc, plus d’oranges), certains experts prônant des apports beaucoup plus élevés. Une certitude : la vitamine C est un excellent stimulant de nos défenses immunitaires (un joli atout en hiver, avec la recrudescence des rhumes, attaques virales, grippes). Elle active nos anticorps et rend nos globules blancs plus efficaces.

 

Source d’un calcium bien assimilé

 

L’orange est également source de provitamines A et de viamines B. Mais ce fruit a plusieurs autres atouts. Il facilite l’absorption de fer. C’est surtout une excellente source de calcium : 40 mg de calcium pour 100 g de fruits, contre 5 à 15 pour les autres fruits.  De par son profil en minéraux et en acides organiques divers, l’orange autorise une très bonne assimilation du calcium. Certains spécialistes la recommandent pour lutter contre la décalcification et l’ostéoporose.

 

Malgré son image d’acidité, ce fruit est au contraire  un aliment alcanisant qui vient contrebalancer les effets agressifs des aliments acides comme la viande. Enfin, énième qualité, ce fruit est source d’antioxydants (flavonoïdes, caroténoïdes…) dont on connait l’importance contre les phénomènes de vieillissement des cellules.

 

Aurélie Laroche

 

Sources : www.passeportsanté.fr

www.lanutrition.fr

 

 

AUCUN COMMENTAIRE