Cuisiner les restes

0
173
cuisinerl restes

Les restes ? Le mot n’est pas très glamour. Pourtant, en cuisine, ils nous dépannent souvent, économisent du temps, et font faire des économies. Mode d’emploi.

 

 

Première règle de base, pour avoir des restes à cuisiner, il faut prévoir large lors de repas précédents. Si vous êtes deux, comptez des portions pour quatre-cinq. Ainsi, vous aurez des excédents à recycler. L’idéal est de cuisiner de façon ample le week-end et de piocher dans les restes la semaine.

 

 

Le principe de la poêlée

 

 

Rien de plus facile que d’avoir au frigo un surplus de riz, de quinoa, de pâtes. Et si vous avez en outre un restant de poulet grillé, de rôti, ou de poisson, ce sera un jeu d’enfant que de lancer un soir de la semaine une poêlée à l’asiatique. Faites roussir quelques oignons ou échalottes, ajoutez les ingrédients (viande ou poisson découpés en petits morceaux, céréales), assaisonnez avec un peu de soja ou de vinaigre.

 

 

Des soupes, des purées, des omelettes

 

 

Si vous avez trop de légumes ou de légumineuses, pensez en termes de soupe en combinant cuisson de légumes frais et restes divers. Nombre de légumes cuits peuvent se muter en purée, agrémentée d’une cuillère de crème fraiche, ou d’un peu d’huile d’olive et d’une herbe. Si vous avez des pommes de terre cuites en trop, voilà une omelette qui fera les délices des petits et des grands.

 

 

Le temps de conservation

 

 

Mieux vaut consommer les restes au bout de deux à trois jours maximum. Il faut les conserver dans un récipient étanche en plastique ou en verre. Evitez d’entasser trop les aliments au frigo afin que l’air circule.

 

 

Stratégie congélation

 

 

Si vous congelez, préparez des portions moyennes de façon à ne réchauffer qu’une quantité raisonnable à la fois ; étiquetez le plat (nom et date) car vous aurez oublié de quoi il s’agit dans trois semaines. Pensez à sortir le plat du congélateur et à le mettre au réfrigérateur la veille pour le cuisiner plus rapidement. Faites décongeler au frigo ou au micro-ondes, jamais à température ambiante afin d’éviter tout risque de contamination bactérienne.

 

 

Katrina Lamarthe

 

Source : Soir de semaine – Sans gluten. Kristine Kidd. Les Editions de l’Homme.

Photo : 123.rf

 

 

 

 

 

 

AUCUN COMMENTAIRE