Le potiron dans tous ses états

0
524
potiron courge

Le potiron est un superbe légume à déguster en automne hiver. Et en période d’Haloween, c’est la citrouille qui sert au déguisement.

 

 

Le potiron appartient à la famille des cucurbitacées, et plus précisément des Cucurbita maxima. L’apparence de ce gros légume aux divers patronymes (courge, grosse courge, citrouille giraumon…) varie grandement d’une variété à l’autre. Il peut être jaune, orange, vert…

 

Lire aussi : Citrouilles, potirons, potimarons… le maquis des courges

 

 

Ne pas le confondre avec la citrouille

 

 

Le plus important est de ne pas le confondre avec sa cousine, la citrouille, plus ronde, moins savoureuse, plus filandreuse, moins sucrée. Le potiron est rond, côtelé, rond, aplati aux deux pôles. Son écorce est très dure. Parmi les variétés courantes, on rencontre le rouge vif d’Étampes (un gros potiron rouge orangé), la courge musquée de Provence, le buttercup…

 

 

Des caténoïdes et autres antioxydants

 

 

Si vous souhaitez réduire les calories, ce cucurbitacée, avec ses 38 calories au 100 grammes est  votre allié. Grâce à ses fibres, excellentes pour la digestion, il a néanmoins un fort effet rassasiant. Mais la valeur nutritionnelle du potiron tient à sa forte teneur en caroténoïdes (bêta carotène – le précurseur de la vitamine A -, alpha-carotène…), et en  anti-oxydants divers (lutéine, zéaxanthine…). La teneur en vitamine A (vitamine bonne pour la croissance, les os, les dents, la peau, etc) est deux fois plus élevée que pour la carotte !

 

Cette mine d’anti-oxydants est idéale pour stimuler les défenses immunitaires et lutter contre les processus d’oxydation et de vieillissement.

 

 

Epluchage ou non

 

 

Si vous renâclez à peler ce légume coriace, vous pouvez le découper en gros morceaux et le plonger dans l’eau bouillante pendant quelques minutes. Ensuite, l’épluchage sera très facilité. Sinon, faites attention en maniant votre couteau pour l’éplucher.

 

Lorsque vous découpez le potiron, vous pouvez, si le coeur vous en dit, garder les pépins, les rincer, les faire blanchir (5 minutes dans l’eau bouillante), les sécher les faire griller avec du sel pour en faire des amuse-gueule.

 

Une solution consiste à ne pas l’éplucher, à tailler en lanières, à le mettre au four, salé, poivré, un peu d’huile d’olive, 35 minutes à four 6 (180°). Vous pouvez aussi le faire en purée, en soupe, en gratin…  Certains cuisiniers explorent d’autres voies : le soufflé au potiron (Chef Simon), confectionné avec une béchamel, ou encore les pommes dauphine au potiron (encore Chef Simon). Dans tous les cas, une évidence en bouche : le potiron est un légume nourrissant, goûteux et onctueux au palais.

 

 

Katrina Lamarthe

 

 

Photo  : jardiner malin

 

https://www.jardiner-malin.fr/fiche/culture-potiron.html

 

 

AUCUN COMMENTAIRE