Foie gras et souffrance animale

0
333
foie gras souffrance

foie gras souffranceLe foie gras rime trop souvent avec souffrance animale, ne serait-ce que par l’élimination massive des canetons femelles. L’association L214 nous force à regarder la réalité avec ces vidéos coup de poing.

 

Le foie gras risque de rester sur l’estomac des consommateurs qui visionneront les nouvelles vidéos de l’association L214. Les actions « coup de poing » de ce mouvement contre la souffrance animale gâchent un peu nos petits plaisirs gastronomiques au moment des fêtes. C’est bien l’intention de L214 : obliger les consommateurs à regarder la réalité en face et faire réfléchir aux mauvais traitements que l’industrie agro-alimentaire fait subir à des êtres vivants.

 

Mort immédiate

 

Les éleveurs de poulets éliminent les poussins mâles de poules pondeuses, et les canetons femelles, car leur foie, trop nervuré ou trop petit, n’est pas adapté pour faire du foie gras. 40 à 45 millions de poussins sont exterminés par broyage chaque année. Lire aussi : Massacre de poussins : l’Allemagne dit non, la France dit rien. La pratique n’est pas illégale à condition qu’il y ait mort immédiale. D’une part, on peut questionner la pertinence de la loi à cet égard, tant la pratique semble aberrante. D’autre part, la filière ne fait pas preuve de beaucoup de transparence et personne ne peut dire quels sont les traitements réellement infligés à ces oisillons. C’est ce que dénonce L214.

 

Voir la vidéo « Foie gras : dans l’enfer d’un couvoir »

Pâtée à base de maïs

 

La question du gavage des canards à l’aide d’une pompe hydraulique pose elle-aussi le problème de la maltraitance animale, en particulier dans les élevages industriels. Pendant une douzaine de jours, les canards ingurgitent trois fois par jour une ration de pâtée à base de maïs en quelques secondes (ration de 400 g au moment du pic). L’embucquage (du nom du tube, embuc, utilisé pour le gavage) n’est pas violent, protestent les professionnels. C’est peut-être vrai dans certains élevages, mais sans doute pas partout. La taille du foie de l’animal va être multipliée par dix. Les bêtes dans les élevages industriels sont souvent blessées (lésions), atteintes d’inflammations. Hypertrophié, le foie est malade (stéatose hépatique).

 

Les trois-quarts du foie gras

 

Avec 19 300 tonnes, la France est le grand producteur mondial, à l’origine des trois-quarts du foie gras consommé dans le monde. Le foie gras est à la fois un emblème de la gastronomie française et une activité qui fait vivre beaucoup de professionnels. Mais la filière avicole doit s’attendre à l’avenir à ce que se multiplient des mouvements de protestation contre une spécialité qui ne peut s’exonérer de participer à la souffrance animale.

 

JC Nathan

 

Sources : Des canetons broyés et mutilés pour produire du foie gras. Audrey Garric. 21 décembre 2015.

http://ecologie.blog.lemonde.fr

http://www.l214.com

AUCUN COMMENTAIRE