La folie des crèmes glacées

0
492
glace creme

Les crèmes glacées ont un bel avenir en France. Si les Français aiment bien croquer un esquimau ou piocher dans un petit pot, ce sont encore des « petits joueurs » par rapport à leurs voisins européens ou aux Américains.

 

 

Des cornets taille XXL

 

 

En France, nous consommons environ 6 litres de glace par an et par habitant (au niveau national, plus de 300 milllions de litres de glace). A titre de comparaison, les Italiens ou les Suédois sont plutôt à 12 à 14 litres de glaces. Il suffit d’observer la taille XXL des cornets servis en Italie ou en Espagne pour prendre la mesure du phénomène.

 

Au Canada et en Australie, on déguste presque 18 litres de glaces par an et par habitant. Mais les champions incontestés de la gourmandise glacée sont les Etats-Unis (22,5 litres) et la Nouvelle Zélande (27 litres par an par habitant). Des pays au passage en connaissent un rayon en termes de surpoids et d’obésité.

 

 

La glace est synonyme de plaisir

 

 

Les études de marketing sont formelles : la glace est synonyme de plaisir pour la grande majorité des consommateurs. Et ça tombe bien, car la glace peut être choisie presque à n’importe quel moment de la journée (en-cas dans la matinée, goûter, dessert…). Actuellement, le marché français, dominé par des grands groupes (Unilever, Nestlé…), représente 850 millions d’euros. Mais les entreprises du secteur sont convaincues que le pactole peut encore bien grossir, notamment en encourageant le « snacking » (terme branché pour grignotage) et bien sûr en jouant sur l’innovation et le marketing.

 

Lire :Alpérel, un glacier classe Trois étoiles

 

Plus de 100 nouveautés

 

 

glacesChaque année, près de 100 nouveautés produits envahissent les compartiments réfrigérés. Par exemple, Ben & Jerry’s a lancé en 2015 un éventail de mini-pots baptisés Greek Style Frozen yogurt, associant yaourt à la grecque, crème glacée vanille ou framboise et sauce au miel-caramel ou cacao.

 

La marque américaine annonce le lancement d’une glace pour les intolérants au lactose et les végétaliens. Häagen-Dazs s’est aventuré sur le terrain des minicups sorbets, avec par exemple, ce parfum framboise et mangue, avec « plus de 50 % de fruits« . La célèbre marque a lancé au Japon des glaces aux légumes (tomate cerise, carotte orange). Nestlé doit lancer une glace pastèque, avec des pépins en chocolat !

 

 

 

Séduire les enfants

 

 

Beaucoup de tentatives de séduction concernent les enfants, une catégorie stratégique du marché : glace vanille-fraise-chewing-gum, petit pot vanille-chocolat avec son œuf surprise, ou glaces estampillées des héros favoris (Astérix, Reine des Neiges, Star Wars….). Pour les plus jeunes  ou les adultes, l’univers de la crème glacée évoque irrésistiblement les vacances, les moments de détente et de fête. Seule ombre au tableau, ces produits sont aussi associés aux grands déséquilibres alimentaires de notre époque (alimentation trop calorique, excès de sucres et de gras….).

 

JC Nathan

 

Source : Association des entreprises de glace

 

 

 

 

AUCUN COMMENTAIRE