Gérer le stress des examens

0
26

Une bonne alimentation peut aider à diminuer le stress lié aux examens et à arriver aux épreuves avec le maximum d’atouts.

 

 

Une bonne façon de gérer le stress des examens est de renforcer le plus à l’avance possible ses capacités de mémorisation. Il peut être efficace une semaine ou deux avant les examens d’alimenter davantage son cerveau en acides gras essentiels, tout particulièrement les oméga-3  (EPA et DHA- présents dans les poissons gras (sardines, saumon, thon, anchois, foi de morue…) et l’oméga 3 ALA présent dans les oléagineux.

 

Lire : Faire le plein d’oméga-3

 

 

DHA pour traiter l’information

 

 

L’acide gras essentiel DHA est à l’origine de la production de sérotonine, hormone et neurotransmetteur, jouant un rôle clef dans la stimulation des cellules nerveuses, le traitement et la transmission de l’information, le bien-être.

 

 

Du magnésium

 

Autre façon de gérer le stress est d’augmenter les apports en magnésium (chocolat, légumes verts, céréales complètes, oléagineux, légumes secs, eaux minérales…). Car le stress accroît la production de cortisol (hormone du stress) et par contrecoup augmente les pertes de magnésium, via l’urine.

 

 

Mode de vie sain et régulier

 

 

Calmez le jeu deux à trois semaines avant les examens (un peu moins de « fêtes », d’alcool, etc). Mangez à heures régulières, et équilibrez votre alimentation (des féculents qui fournissent des glucides complexes, l’un des nutriments clés du cerveau ; des vitamines dont celles du groupe B bénéfiques pour le système nerveaux).

 

Idéalement, pratiquez un sport (ou faites de la marche), et ne vous couchez pas trop tard (votre cerveau vous en sera reconnaissant). Mieux vaut éviter les révisions jusqu’à deux heures du matin qui vous épuiseront nerveusement.

 

 

Un solide petit-déjeuner

 

 

Le jour de l’examen, si vous n’avez pas l’estomac trop noué, prenez un solide petit-déjeuner, avec de bonnes céréales complètes qui feront office de carburant pour une partie de la journée, voire des protéines (jambon, œufs). Pensez à emporter un peu de chocolat ou une barre de céréales, et de l’eau, pour ne pas tomber « en panne »  pendant l’épreuve.

 

 

Aurélie Laroche

 

Sources : www.passeportsante.net

L’assiette anti-stress. Echos de la micronutrition

 

 

AUCUN COMMENTAIRE