Huile de colza, une huile essentielle

0
119
colza huile

Dans la recherche difficile d’un équilibre entre les corps gras que nous consommons et ceux dont nous avons besoin, l’huile de colza est l’une des clefs de la solution.

 

 

L’huile de colza est sans doute l’une des huiles les plus intéressantes pour équilibrer nos apports en lipides. Elle est obtenue par trituration des graines de colza. Le colza (famille de Brassicacées/crucifères) est l’une des grandes plantes pourvoyeuses d’huile (avec le tournesol et les olives). Avec sa forte teneur en acides gras polyinsaturés (en particulier des oméga-3), cette huile est très bénéfique.

 

 

A la recherche des polyinsaturés

 

 

Notre corps a besoin de gras (lipides) à la fois comme source d’énergie, pour la structuration et le fonctionnement de nos cellules, ou comme précurseurs d’hormones. Chaque jour, les lipides sont supposés apporter 35 à 40% de nos apports caloriques quotidiens. Mais dans l’éventail des gras (acides gras saturés, monoinsaturés, polyinsaturés), notre alimentation comporte globalement trop de gras saturés et manque en général de polyinsaturés.

 

 

Un ratio excellent oméga-6 et oméga-3

 

 

L’huile de colza est composé de 7 g d’acides gras saturés, 61 g d’acides gras monoinsaturés, 32 grammes de polyinsaturés. Un fort apport donc en acides gras polyinsaturés dits essentiels. Mais le plus intéressant, c’est l’équilibre entre ces principaux acides gras polyinsaturés : avec 21 g d’acide gras linoléique (oméga-6) et 11 g d’acide gras linolénique (oméga-3), le ratio est de 2/1.

 

Cette relative forte teneur en oméga-3 contribue à rééquilibrer un important et persistant déséquilibre en France, où l’on observe un ratio oméga-6 – oméga-3 de près de 8 /1 alors que le ratio recommandé est de 5 /1 .

 

 

Une meilleure réputation

 

 

Progressivement, l’huile de colza gagne une bonne réputation. Dans les années 1970, l’huile avait mauvaise presse car la formulation de l’époque présentait un taux élevé d’acide érucique, source de troubles cardiaques. Mais l’Inra et les industriels ont développé depuis des produits ne présentant plus ce grave défaut. Le terme utilisé au Canada pour huile de colza, Canola, veut d’ailleurs dire Canadian Oil Low Acid.

 

Aurélie Laroche

 

Sources : Anses

Le grand livre de notre alimentation

avec 25 experts de l’Académie d’agriculture de France.

Odile Jacob. Septembre 2009.

 

 

 

 

 

Source : anses.fr

 

 

AUCUN COMMENTAIRE