La châtaigne, source d’énergie

0
537
marron châtaigne

marron châtaigneAutrefois au centre de l’alimentation paysanne, la châtaigne est un fruit nourrissant, riche en minéraux et en vitamines B, que l’on a tout intérêt à faire revenir sur nos tables.

 

La châtaigne, fruit à écale, a longtemps constitué un aliment central pour de nombreuses populations en France et dans les pays du sud (Espagne, Portugal, Italie, Corse…). Et pour cause : la châtaigne est très énergétique. Les glucides qu’elle contient (surtout de l’amidon) en font un vrai diffuseur d’énergie. De l’énergie mais pas de gras, car la châtaigne est pauvre en lipides.

 

Brillantes et humides

 

Certaines variétés de châtaigne sont appelées marrons. Ce dernier nom est trompeur car le fruit du marronnier, le marron d’Inde, de taille plus grosse, est toxique. La taille des châtaignes varie beaucoup selon la famille. Les connaisseurs les choisissent brillantes et humides (indice de fraicheur). On compte de nombreuses variétés : Comballe, Sardonne, Figarette, Bouche rouge, Pourrette… Les hybrides issues de croisements seraient plus farineuses et plus fades.

 

Les congeler

 

La châtaigne se mange grillée (à la poêle ou au four), ou cuite à l’eau. Il ne faut pas oublier que c’est un fruit frais, donc fragile, qui craint la chaleur et se conserve au réfrigérateur maximum 7 à 8 jours. On peut la congeler. Il faut enlever la peau si on vise à l’arrivée une cuisson à l’eau. Si c’est pour les consommer grillées, il suffit d’inciser la coque, et de les congeler. Pas besoin de les décongeler pour les griller.

 

 

Profil vitaminique

 

Le fruit a un joli profil en matière de vitamines : des vitamines B1 (thyamine), B2 (riboflavine), B6 (pirydoxine), B9 (folate) qui jouent un rôle précieux pour le métabolisme de l’énergie, le fonctionnement des cellules nerveuses, le métabolisme des protéines, la production de globules rouges. C’est un excellent pourvoyeur de vitamine C.

 

 

Aliment très sain

 

Les fruits du châtaignier sont riches en minéraux. A commencer par du potassium – environ 600 mg pour 100 g (bon pour lutter contre l’hypertension et le stress), mais aussi du manganèse, du cuivre, du fer, du magnésium et du phosphore. Ce profil nutritionnel en fait un aliment nourrissant et très sain. Selon certaines études, la châtaigne aurait des effets hypocholestérolémiants. Elle serait bénéfique contre les maladies cardiovasculaires et contre le diabète de type 2.

 

Aurélie Laroche

 

Sources :

www.chataigne-ardeche.com

La châtaigne quelle énergie. Santé Magazine décembre 2011

www.passeportsante.net

Photo : www.ac-grenoble.fr/ecole/louisemichel

AUCUN COMMENTAIRE