Nespresso, Clooney et les dosettes

0
244
Nespresso environnement

Nespresso, allié au séduisant Clooney, a popularisé le café en dosettes d’aluminium. Ce qui ne pas sans poser quelques problèmes sociaux et environnementaux.

 

Si Nespresso a séduit autant de consommateurs, c’est en grande partie grâce à une forte dose de communication pour son café « en capsule ». L’élégance et le sex-appeal de Georges Clooney ont suscité dans le monde entier l’envie de déguster ces charmantes dosettes de café.

 

Lire aussi : Pas trop de caféine pour les jeunes

 

 

Clooney en faveur de la durabilité

 

 

L’acteur américain ne se contente pas d’encaisser les royalties sur les campagnes publicitaires. Le Groupe Nestlé l’a fait entrer dans le conseil consultatif sur la durabilité qui s’assure que le groupe et ses fournisseurs respectent divers engagements environnementaux.

 

 

Des enfants portant les sacs de café

 

 

Georges Clooney est également membre de la Rainforest Alliance, du Fair Trade International et de la Fair Labor Association. Aussi, l’acteur s’est-il déclaré surpris et attristé quand il a visionné le documentaire Dispatches de Channel Four montrant des enfants de 11 ans dans des exploitations au Guatemala, portant de lourds sacs de café durant des journées entières. Il semble que Nestlé s’approvisionne auprès de tels exploitants, ce qui remet légèrement en cause la validité des engagements sociaux et environnementaux de la multinationale.

 

 

Une petite partie de recyclées

 

 

Il arrive parfois que le café exhale une nuance d’amertume. Avec les dosettes Nespresso (comme avec toutes les dosettes d’ailleurs), c’est le cas, tant elles sont problématiques pour l’environnement. Seule une petite partie des capsules sont en effet recyclées. Selon Nestlé, une capsule sur cinq rapportées à un des points de collecte, serait finalement recyclable.

 

Des capsules jetées aux emballages sont également collectées, à l’instar d’autres déchets en aluminium. Malheureusement, une minorité des centres de tri en France sont équipés des machines à collecter les déchets d’aluminium. En outre, le cycle de retraitement est complexe, avec des phases de nettoyage et de retransformation de l’aluminium en lingots et en feuilles.

 

 

Les déchets liés à l’extraction de la bauxite

 

 

La production d’aluminium, obtenue à partir de l’extraction de la bauxite, entraîne des rejets de divers déchets polluants (oxyde d’aluminium, chrome, cadmium…) et elle consomme énormément d’énergie. Bref, il semble difficile, voire impossible de concilier démarche écologique et machine à capsules. De quoi rendre Georges encore plus triste.

 

Lire aussi : Les effets de la caféine

 

Aurélie Laroche

 

 

Sources : Le Monde

news-24.fr

 

 

 

 

AUCUN COMMENTAIRE