Pas trop de caféine pour les jeunes

0
58
cafeine jeunes

La caféine prise à trop fortes doses pose problème, notamment pour les jeunes adeptes des boissons énergétisantes.

 

 

La caféine, depuis qu’elle se retrouve dans d’autres boissons que la traditionnelle tasse à café ou le thé,  est devenue une substance à risques pour les jeunes. Ces derniers consomment de plus en plus de boissons dites énergisantes (energy drinks), à forte teneur en caféine. Une canette de 25 cl de boisson énergisante contient environ 80 mg de caféine, soit l’équivalent d’une tasse de café. Certains jeunes peuvent en boire trois à quatre dans la journée.

 

 

Des réactions très variables

 

 

Les réactions à la caféine sont très variables d’un individu à l’autre, selon son profil génétique, son état physiologique, ses habitudes de consommation, etc. Globalement, un ensemble d’effets négatifs sont à craindre chez les jeunes gens : agitation, excitation, anxiété, tachycardie

 

Lire : La caféine, source de troubles du sommeil

 

 

Manque de sommeil

 

 

L’autre grande famille d’incidences a trait à l’endormissement et la qualité du sommeil. Le manque de sommeil va provoquer par ricochet d’autres dommages : capacités cognitives affectées, risques d’hypertension, de maladies cardiovasculaires, d’obésité, d’anxiété ou de dépression…

 

 

Favoriser des comportements addictifs…

 

 

Mais les spécialistes alertent sur un autre type de risques : la consommation précoce de caféine à forte dose pourrait favoriser des comportements addictifs, de la même façon que l’alcool, le tabac, le cannabis encouragent la prise d’autres substances. L’hypothèse est que la caféine a une incidence sur le néocortex, une zone du cerveau encore immature chez l’enfant et l’adolescent. Cette zone impliquée dans la perception, les émotions serait davantage affectée chez le jeune par la prise de caféine.

 

 

Recommandations

 

 

Les autorités sanitaire françaises (Anses) recommandent donc de la prudence vis-à-vis des boissons énergétisantes et la prise de trop fortes doses de caféine chez les jeunes, en particulier quand elles sont associées à l’alcool ou qu’elles visent à réaliser des performances sportives.

 

Lire aussi : Boissons énergétiques, boissons énergisantes : ne pas confondre

 

JC Nathan

 

Sources : anses

 

 

AUCUN COMMENTAIRE