Bébé se sèvre et découvre les aliments solides

0
108
bébé s'autoalimente

bébé s'autoalimente

Laisser le bébé diversifier son alimentation et découvrir les aliments solides. C’est ce que les Anglais appellent le « baby led weaning » connu depuis plusieurs années outre-Manche.

 

Laisser le bébé dès six mois aller à la découverte des aliments solides pour qu’il se sèvre lui-même (« baby led weaning »). Telle est la pratique peu connue en France, conseillée par certains pédiatres et nutritionnistes anglais. Au cœur de cette approche, l’idée qu’un bébé nourri au sein pratique l’autoalimentation : il se nourrit s’il en a envie et dans les quantités dont il a besoin. (Lire aussi Bien alimenter un enfant de un à trois ans)

 

Autoalimentation plutôt que passivité

 

Si on lui « présente » petit à petit les aliments (morceaux de légumes, de fruits, de viande), il peut les découvrir, s’en saisir, les sucer et prolonger ainsi l’autoalimentation, à la différence de l’alimentation à la cuillère qui induit une passivité. Têtées et découverte-exploration des aliments se font en parallèle, pas nécessairement à la même heure.

 

Pas de risque d’étouffement

 

Selon les tenants du « baby led weaning », la capacité du bébé à mâcher, à acheminer la nourriture dans la gorge et à la digérer va de pair avec sa capacité à se saisir des objets et des bouts d’aliment. Dès lors que le bébé est bien assis, le risque d’étouffement n’est pas plus élevé qu’avec une nourriture à la cuillère.

 

Des gros morceaux

 

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il faut proposer au bébé des gros morceaux (fruits, légumes, viande), de la taille de son poing, si possible en forme de bâtonnet, de sorte qu’il peut les saisir, les sucer et les mâchonner. Au début, le bébé ne mange pas. Il joue, explore, et cela pour une raison simple : il n’a pas  la faculté spontanée de relâcher ce qu’il tient dans la main. Ce n’est qu’au bout de quelques mois qu’il va se mettre à mâchonner avec ses gencives, puis à avaler.

 

Facteur d’une alimentation équilibrée

 

Le baby led weaning présente de multiples bénéfices, notamment en matière d’éveil du goût. Il favorise à l’évidence une bonne relation du bébé à l’alimentation. Et semble-il une bonne alimentation. En 2011, une étude de l’École de Psychologie de l’Université de Nottingham (Royaume-Uni) a montré que les bébés élevés à la cuillère étaient plus enclins à choisir les aliments sucrés, ce qui était source d’obésité. Les bébés « autoalimentés » donneraient une bonne place aux glucides (pains, pâtes…) et mettraient en place une alimentation plus équilibrée. (Lire aussi Enseigner les fruits et légumes aux enfants)

 

Aurélie Laroche

 

Sources : http://babyledweaning.blogware.com

Le guide Baby Led Weaning, réalisé par Gill Rapley (ancienne puéricultrice, sage-femme), directrice adjointe des programmes de l’Initiative des Amis du Bébé à UNICEF.

http://alimentation.gouv.fr

Photo : http://guidedenourrison.com

 

 

 

 

AUCUN COMMENTAIRE