Bébés, les bons choix alimentaires

0
74
alimentation pour enfant

Dès les premiers mois, l’alimentation et les soins sont cruciaux pour le bon développement de l’enfant. Attention aux tentations de l’alimentation industrielle.

 

 

Bien nourrir le tout-petit dès les premiers mois de la vie est cruciale. Certains gestes alimentaires peuvent avoir une influence sur la santé future de l’enfant, et influer sur sa propension plus tard à prendre du poids.

 

 

Trop sucrés et trop salés

 

 

L’OMS a tiré la sonnette d’alarme en juin dernier avec une étude sur les aliments pour bébés. L’organisation a analysé plus de 8 000 aliments collectés dans quatre villes : Vienne (Autriche), Sofia (Bulgarie), Budapest (Hongrie) et Haïfa (Israël). Plus de la moitié de ces produits étaient trop sucrés, d’autres trop salés, ou contenant des arômes artificiels.

 

L’organisation mondiale a critiqué les allégations nutritionnelles qui encouragent à choisir ces aliments. L’emballage n’est pas anodin non plus. A la différence des pots en verre, les poches souples ne donnent pas aux tout-petits l’opportunité d’apprendre à manger, et elles pourraient indirectement être source de suralimentation.

 

 

Moins de six mois

 

 

Mais pour l’OMS, il est surtout inadmissible d’apposer sur ces aliments une mention « convenant aux nourrissons de moins de 6 mois ». L’organisation a rappelé à sa recommandation majeure : l’allaitement maternel exclusif pendant les 6 premiers mois de vie de l’enfant. C’est seulement à l’issue de cette période que devrait commencer la période de diversification alimentaire.

 

 

Diversification alimentaire

 

 

L’idéal pour l’OMS est d’utiliser des produits bruts. De façon plus globale, l’alimentation devra être pauvre en sels et en sucres. Boissons sucrées (dont les jus de fruits), snacks et confiseries sont à prohiber jusqu’à l’âge de 3 ans. En France, l’Anses est plutôt favorable à une diversification alimentaire à partir de quatre mois, moyen de garantir que la couverture des besoins en protéines, vitamines, minéraux sera bien assurée pour l’ensemble de la population.

 

L’alerte de l’OMS n’est pas anodine à une époque où l’on assiste à une flambée de l’obésité parmi les jeunes, en grande partie provoquée par une alimentation de plus en plus industrialisée, donc sucrée et salée.

 

 

Katrina Lamarthe

 

Sources :   www.quechoisir.org

www.doctissimo.fr

AUCUN COMMENTAIRE