Carences en vitamine D : soleil, aliments et suppléments

0
155

Vitamine D et soleilLa vitamine D est synthétisée grâce au soleil et apportée dans une moindre mesure par l’alimentation. Les carences en cette vitamine sont fréquentes.

 

Plusieurs rapports publics, dont l’un publié en 2012 par l’Académie de Médecine Française, ont mis en évidence des carences en vitamine D d’une grande partie de la population française, notamment des femmes, des enfants et des personnes âgées. La déficience en vitamine D est souvent liée à une trop faible exposition au soleil, ce qui peut arriver en hiver ou aux personnes sortant peu (malades, personnes âgées…). En cas de carence, il est nécessaire d’avoir une alimentation plus riche en vitamine D et/ou de procéder à une supplémentation.

 

Densité minérale

 

La vitamine D joue un rôle essentiel dans l’absorption par l’intestin du calcium et du phosphore. Elle est indispensable à la croissance, confère sa solidité aux os, permet le renouvellement osseux, prévient de l’ostéoporose. Chez l’enfant, la carence en vitamine D peut être à l’origine du rachitisme. Chez l’adulte, elle peut entraîner une insuffisante densité minérale, donc une fragilisation des os, voire une déminéralisation osseuse (lire la fiche Vitamine D).

Mais cette vitamine a d’autres effets importants : elle aide à réguler l’activité musculaire, stimule l’immunité et les défenses contre les infections. Elle aurait une action contre la « dépression saisonnière ». On évoque aussi un effet de prévention contre des maladies  lourdes telle que la sclérose en plaque, le cancer.

 

 

Apport journalier

 

D’une autorité à l’autre, les recommandations divergent. L’OMS recommande un apport journalier de 15 µg/jour. Mais l’Académie de Médecine Française a récemment fixé la dose au double (30 µg/jour). Les personnes obèses (la graisse stocke la vitamine D), les personnes à peau noire, les personnes s’exposant très peu ont besoin d’une supplémentation.

 

Synthèse grâce au soleil

 

Une grande partie des besoins en vitamine D (70 à 80%) sont satisfaits grâce à la synthèse d’un dérivé du cholestérol (cholécalciférol) permise par l’action des rayons UVB du soleil sur la peau. La vitamine D est ensuite stockée dans le foie. On estime qu’une exposition de 15 à 30 minutes, deux à trois par semaine, suffit à l’organisme.

 

L’apport alimentaire

 

Seule une part limitée de la vitamine D (20 à 30%) peut être apportée par l’alimentation. Les meilleures sources de vitamine D sont les poissons gras (espadon, saumon, thon, hareng, sardines…) ainsi que les oeufs et le lait.

 

Supplémentation sur avis médical

 

Avant de prendre des suppléments de vitamine D, il est préférable de faire une analyse sanguine pour doser son taux sanguin en vitamine D. Un médecin identifiera un taux insuffisant et prescrira des doses de vitamine D et leur fréquence (hebdomadaire ou mensuelle). Certaines personnes sont tentées de recourir aux cabines de bronzage, mais l’Institut National du Cancer met en garde contre les dangers de risque de cancer de la peau, liés aux rayons UVA.

 

JC Nathan

 

Sources : www.passeportsante.net/fr

www.mangerbouger.fr

http://sante.lefigaro.fr

Photo : Wikipedia

 

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE