Fruits et légumes : la bonne stratégie avec les enfants

0
177
fruits enfants découverte

fruits enfants découverteLes enfants doivent « apprendre » les fruits et les légumes très tôt, dès le début de la diversification alimentaire, à partir de 6 à 8 mois.

 

Des chercheurs de l’Inra ont travaillé sur l’acceptation des fruits et légumes par les enfants (projet européen HabEat). L’enjeu est d’importance car les enfants habitués très tôt à consommer des fruits et légumes en mangeront probablement durant toute leur vie, avec les incidences positives sur la santé que l’on connait.

 

Initier dès les premiers mois

 

Première découverte, il faut initier les enfants dans les premiers mois, juste quand commence la diversification alimentaire, entre 6 et 12 mois. A partir de deux à trois ans, cette initiation sera plus délicate, même s’il ne faut pas renoncer pour autant. En règle générale, on estime qu’on peut leur proposer des fruits (frais) cuits et mixés vers 6 mois, puis des fruits crus (mais écrasés) vers 10 mois. Lire Enseigner les fruits et légumes aux enfants

 

Présenter régulièrement

 

Comment procéder avec les tout-petits ? En usant d’une stratégie persévérante de « présentation » régulière des nouveaux aliments, expliquent les chercheurs. Si l’on répète  régulièrement  l’expérience,  il y a de fortes chances que l’enfant adopte le fruit ou le légume. « Présenter régulièrement l’aliment ne veut pas dire forcer l’enfant, ou le faire à chaque repas » précise Sylvie Issanchou, directrice de recherches au Centre des Sciences et du goût à l’Inra Dijon.

 

Second enseignement, miser sur la diversité des fruits et légumes, et donc des goûts expérimentés. Plus l’enfant sera confronté jeune à une palette de goûts différents, plus il acceptera par la suite des nouveaux aliments.

 

Attention, il vaut mieux ne pas céder à la facilité de remplacer les fruits par des jus de fruits (d’autant que la tentation de lui donner un jus de fruit industriel sera grande), car l’enfant ne ferait pas l’apprentissage des textures et ne se familiariseraient pas vraiment avec l’aliment. Enfin, les scientifiques recommandent de ne pas s’inquiéter si le petit enfant fait une grimace à l’approche de la cuillère.  Cette mimique traduit en générale la surprise davantage que le rejet.

 

 

Aurélie Laroche

 

Source : www.inra.fr

Photo : http://www.infobebes.com

 

 

AUCUN COMMENTAIRE