Les prébiotiques, substrat de bonnes bactéries

0
1036
fibres vegetaux prebiotiques

Les prébiotiques, à ne pas confondre avec probiotiques, sont apportés par des fibres alimentaires. Ils sont essentiels pour le fonctionnement de notre flore intestinale.

 

 

Les prébiotiques sont des glucides présents dans les fibres végétales. Sur le plan biochimique, ce sont des oligosaccharides (fructoses, galactoses, glucose…) ou polysaccharides (cellulose, amidon).

 

 

Non digestibles et fermentescibles

 

 

Non digestibles et fermentescibles, ces fibres solubles (ou prébiotiques) sont les substrats de diverses bactéries intestinales, bactéries qui constituent le fameux microbiote intestinal (flore intestinal), au rôle essentiel pour l’organisme et les défenses immunitaires. Les prébiotiques stimulent notamment deux types de microorganismes, les bifidobactéries et les lactobacilles.

 

 

Absorption des minéraux et densité osseuse

 

 

En contribuant à stimuler et à rééquilibrer la flore intestinale, les prébiotiques ont plusieurs actions très positives : ils améliorent les capacités d’absorption des minéraux (calcium, magnésium) et des nutriments par le côlon, ce qui contribue à diminuer la perte de densité osseuse (liée au vieillissement ou à l’ostéoporose). Ils contribuent à à renforcer les fonctions immunitaires; ils protègent contre le cancer du côlon; ils permettent d’améliorer la qualité des selles et le transit intestinal (effet anti-constipation), etc.

 

 

L’inuline, une famille de prébiotiques

 

 

Il y a de multiples sources de prébiotiques, naturelles ou résultant de diverses synthèses ou extractions. L’une des grandes familles de prébiotiques est l’inuline (les inulines). Il s’agit de sucres (polysaccharides) apportés par les fructanes (une catégorie de fibres alimentaire). La racine de chicorée, l’endive, les asperges, divers Asteraceae tels que l’artichaut, le pissenlit, le topinambour sont des pourvoyeurs d’inuline, donc de prébiotiques. L’ail, les oignons, les poireaux apportent également des prébiotiques via l’inuline, et les fructo-oligosaccharides (FOS) qu’ils contiennent.

 

 

30 grammes de fibres

 

 

Les bananes, les pommes, le cacao, ou encore des céréales comme l’orge, l’avoine, les graines de lin, le son de blé… sont des aliments dont les fibres ont également des effets prébiotiques. Rappelons que la plupart des nutritionnistes considèrent qu’il faut consommer environ 30 g de fibres par jour, avec si possible des fruits crus.

 

JC Nathan

 

Sources : http://sante.lefigaro.fr

http://sites.arte.tv

 

 

 

 

 

AUCUN COMMENTAIRE