Emulsifiants, inflammations et obésité

0
277
émulsifiants

Les additifs alimentaires, en particulier les émulsifiants sont suspectés de participer à l’émergence de maladies inflammatoires de l’intestin et de syndromes métaboliques.

 

Les additifs alimentaires nécessaires à la conservation des produits, à la valorisation de leur saveur ou de leur texture, sont des ingrédients indispensables à la plupart des aliments industriels. L’une des catégories d’additifs, les agents émulsifiants, et autres stabilisants ou épaississants sont largement utilisés pour améliorer la texture des produits, maintenir une émulsion uniforme…

 

Lire aussi : Les additifs à éviter

 

 

Agents émulsifiants et maladies chroniques

 

 

Parmi ces agents émulsifiants, on trouve la gomme arabique, l’agar-agar, la gomme d’acacia modifiée, la gélatine, la lécithine de soja…. En principe, ces additifs ne sont pas nocifs pour la santé. Mais certains chercheurs ont émis l’hypothèse que les agents émulsifiants joueraient un rôle dans l’apparition et la multiplication des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (maladie de Crohn, rectocolite hémorragique…), le syndrome métabolique et donc divers symptômes d’obésité.

 

 

Facteurs environnementaux

 

 

La fréquence de ce type de dérèglements n’a cessé d’augmenter au cours du XX°siècle et au début du XXI° siècle. Ces maladies sont liées à des facteurs génétiques et à des facteurs environnementaux. La vitesse à laquelle elles ont augmenté focalise les soupçons sur des facteurs liés à l’environnement et l’alimentation en particulier. Point commun entre ces différentes affections, elles sont liées à des atteintes et modifications du microbiote intestinal.

 

 

Le microbiote très déséquilibré

 

 

Les agents émulsifiants sont suspectés d’être à l’origine de ces atteintes. Des souris ayant consommé des agents émulsifiants (polysorbate-80, carboxyméthylcellulose) ont vu l’équilibre de leur microbiote très dégradé. La diversité bactérienne a baissé et des réactions inflammatoires intestinales sont apparues. Les expériences renforcent au passage l’hypothèse de liens entre réactions inflammatoires et problèmes d’obésité.

Divers autres additifs émulsifiants sont désormais à l’étude telle la très banale lécithine de soja.

 

 

Lire aussi :  Additifs et émulsifiants : les soupçons

 

 

 

 

Aurélie Laroche

 

 

Source : Rôle de certains additifs alimentaires dans l’apparition d’une inflammation intestinale et du syndrome métabolique chez la souris

Benoit Chassaing. Institute for Biomedical Sciences, Center for Inflammation, Immunity, and Infection, Georgia State University

Med Sci (Paris) 2015

AUCUN COMMENTAIRE