La spiruline, super-aliment à ne pas surestimer

0
908

La spiruline est  un concentré de nutriments. La liste de ses composés et nutriments est impressionnante. A ne pas surestimer non plus.

 

 

La spiruline est parfois appelée « algue bleue ». Cette micro-algue a effectivement une couleur bleu-verte due à un pigment appelé phycocyanine qui vient se mêler à une autre pigment, la chlorophylle. Selon les scientifiques, cette micro-algue appartient à la famille des cyanobactéries, apparues il y a 3,8 milliards d’années. Ces bactéries ont contribué à l’essor de la vie sur terre par le biais de la photosynthèse (fixation du gaz carbonique sous l’effet de l’énergie solaire, et libération d’oxygène).

 

Potentiel protéique

 

La spiruline alimentaire est produite à partir d’une famille de cyanobactéries, le genre arthrospira. Cette micro-algue qu’on trouve dans les eaux proches de l’Equateur (Mexique, Inde, Tchad…) est désormais produite industriellement, en raison de son formidable potentiel protéique.  La spiruline contient en effet 55 à 70% de protéines d’excellente qualité (l’ensemble des acides aminés dits essentiels – non produits par l’organisme – sont représentées).

 

Mine de caroténoïdes

 

La spiruline est riche en antioxydants, en particulier les caroténoïdes :  bêta-carotène, cryptoxanthine, lutéine, zéaxanthine… pigments dotés de nombreuses vertus : anti-vieillissement de la peau, protection de la vue, prévention des maladies-cardiovasculaires, effet préventif contre certains cancers…

 

 

Une source de fer, de divers autres oligo-éléments et de minéraux

 

 

La micro-algue est une excellente source de fer :  6 à 15 mg pour 10 grammes de spiruline. Pour les végétariens qui sont toujours un peu sous la menace d’une carence dans ce minéral, cet apport est bienvenu. Aux côtés du fer, on trouve divers autres oligo-éléments (zinc, sélénium, manganese, fer, cuivre…. et minéraux (calcium, magnésium, sodium …). Et bien sûr de bons apports en vitamines : B12, E, et A (le bêta-carotène étant le précurseur de la vitamine A). Autre apport de la spiruline, des acides gras insaturés oméga 6 (acide gamma-linoléique), acide gras essentiel (indispensable à notre organisme).

 

La liste des vertus

 

La richesse et la diversité de ces apports font qu’on prête beaucoup de vertus à la spiruline (parfois trop) : antivirale, anti-allergique, anti-inflammatoire, anti-cancer… sans parler d’un effet de renforcement du système immunitaire. La « mariée est sans doute trop belle ».

 

Tout d’abord, l’apport en protéines ne peut être que complémentaire. Nous avons besoin de 60 à 80 grammes de protéines par jour, et 4 à 5 grammes de spiruline (une dose normale par jour) ne peuvent en apporter que 2 à 3 grammes. D’autre part, le traitement de la spiruline (séchage des algues) dissipe probablement une partie des apports. Et l’on ne sait pas grand chose de la biodisponibilité dans cette spiruline des divers nutriments cités.

 

Au final, la spiruline est certainement un bon complément alimentaire mais comme tout complément, ce n’est pas la « panacée ».

 

Aurélie Laroche

 

Sources :

AUCUN COMMENTAIRE