Cuisinez au thé

0
112
le thé se cuisine

le thé se cuisineC’est peu connu mais le thé a sa place dans votre cuisine. Que ce soit pour concocter un dessert, parfumer un plat de viande, aromatiser un canard, le thé est un ingrédient surprenant, tout en arômes et en subtili’thé !

 

Desserts : infuser pour mieux savourer

 

Dans les recettes sucrées aromatisées au thé, il est rarement conseillé d’utiliser directement la feuille comme ingrédient. En effet, sa texture n’est pas très agréable en bouche. En revanche, il est facile de capter ses arômes. Il suffit de le faire infuser dans un liquide. Les matières grasses par exemple, transmettent très bien les saveurs du thé. Lait, crème, beurre fondu se chargent de parfums si on les fait chauffer avec quelques cuillères de feuilles de thé. Il suffit ensuite de filtrer la préparation et de reprendre le fil de votre recette

Vous pouvez également aromatiser subtilement fromages frais et beurres, en les roulant dans les feuilles de thé, et les conserver au frais plusieurs jours. Une fois dégagés de leur enveloppe de thé, ils seront délicatement parfumés. Idéal pour des recettes sans cuisson, comme celle du cheesecake.

Les feuilles de thé peuvent aussi s’infuser dans des sirops, qui serviront ensuite à pocher des fruits, confectionner une glace maison, faire gonfler des fruits secs, ou cuisiner une gelée de thé en y ajoutant un peu d’agar-agar.

 

Recettes salées : tout est permis

 

De nombreux thés peuvent s’accorder avec une cuisine salée. Les façons de les cuisiner sont très variées. En infusion, on l’utilise dans l’eau du riz en choisissant un thé léger (jasmin, citronnelle…), ou bien dans des crèmes, des marinades, des sauces (ne pas oublier de filtrer avant de servir).

 

A l’apéritif, essayez les boulettes de fromage de chèvre frais, roulées dans la poudre de thé et servies sur des pics.

 

Chapelures

 

Mixées ou hachées finement, les feuilles de thé noir vous permettent de réaliser des chapelures, pour y tremper une viande préalablement badigeonnée de jaune d’oeuf ou d’huile, avant de la dorer à la poêle. Avec le canard, préférez un thé aux agrumes ou à la bergamote. C’est un mariage qui a fait ses preuves !

 

En fumée

 

Les aventureux en cuisine oseront les viandes et poissons « fumés » au thé : placez une poignée de feuilles de thé au fond d’un wok sur feu moyen. Choisissez une variété au goût fort et fumé, comme le thé russe ou le Lapsang souchong. Disposez un filet de viande ou de poisson sur une grille placée à mi-hauteur du wok. Couvrez, et laissez le filet s’imprégner des arômes et de la fumée pendant 10 minutes, puis terminez la cuisson normalement :

 

Lire la recette : Macaron au sabayon au thé matcha

Sources : La Cuisine au thé. Carine Baudry et Sylvain Sendra. Editions Agnès Viénot

PARTAGER SUR
Article précédentMars
Prochain articleMacaron au sabayon de thé vert

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE