Du kombucha fait maison

0
247
kombucha produit fermenté

Boisson millénaire, auréolée d’une réputation impressionnante, le kombucha peut se préparer à la maison. Avec un peu de temps et de patience, et de bonnes règles d’hygiène.

 

Le kombucha, célèbre boisson fermentée et pétillante, venue de la nuit des temps (c’est-à-dire de l’Antiquité), est une boisson fascinante, réputée avoir de nombreuses vertus. Pour tout savoir du kombucha, consultez le site nicrunicuit d’une spécialiste des produits fermentés, Marie-Claire Frédéric, qui décrit la fantastique histoire des produits fermentés dans l’ouvrage passionnant : « ni cru ni cuit ».

Lire aussi : Le kombucha, une algue et une boisson miraculeuse

 

Partir d’une mère

 

Techniquement, le kombucha, boisson brunâtre et opaque, est une culture de bactéries et de levures qui prend sa naissance dans du thé sucré. On ne peut pas créer du kombucha à partir de rien. il faut toujours partir d’une « mère », d’une souche de kombucha car elle contient le champignon, souche que l’on va faire macérer dans du thé noir (ou vert) sucré. C’est la fermentation et l’oxydation qui vont générer diverses substances bénéfiques à divers égards :  acide glucuronique, acide gluconique, acide lactique, acide folique, acide acétique, vitamines (B1, B2, B6, B12, C, PP…).

 

Une souche, du thé et du sucre

 

Pour faire du kombucha à la maison, il faut un bon mode d’emploi, une souche de kombucha (n’hésitez pas à passer une petite annonce sur  un réseau spécialisé), du thé et du sucre. Pour le mode d’emploi, Günther W.Frank sur www.kombu.de/anl-frz.htm, vous donne la marche à suivre. On prépare un thé (noir ou vert) à partir d’une solution d’eau sucrée (70 g de sucre pour  un litre d’eau). Dans un grand récipient (tous les ustensiles doivent être soigneusement nettoyés – la question de l’hygiène est cruciale), ajoutez un peu de boisson kombucha déjà prête (achetée ou récupérée) et la souche de kombucha (disque brun), la partie claire en haut. On recouvre le bocal avec une gaze ou un tissu et on laisse fermenter dans un endroit aéré et chaud, à l’ombre, pendant 8 à 10 jours. Un nouveau champignon va se former progressivement.

A maturité, la boisson doit sentir le cidre légèrement vinaigré, un peu acide. Si l’odeur n’est pas agréable, si le champignon présente des moisissures, il faut jeter la boisson, laver la souche dans du vinaigre de cidre et tout recommencer, expliquent les spécialistes.

 

Propriétés vertueuses

 

La préparation peut paraître un peu délicate. Mais les vertus du kombucha sont très motivantes. La boisson, d’origine mongole selon certains auteurs, est dite avoir des propriétés détoxifiantes, antibiotiques, anti-inflammatoires, anti-oxydantes,immunostimulantes…. On la conseille aussi pour faciliter le fonctionnement du système digestif (sans doute par son incidende sur la flore intestinale). Difficile d’en avoir des preuves scientifiques sur l’ensemble de ces allégations, mais on peut toujours toujours tester son effet et observer son propre bien-être.

 

Aurélie Laroche

 

Sources : www.nicrunicuit.com

www.kombu.de/anl-frz.htm

 

Photo : http://www.oursmallhours.com/how-to-make-kombucha-tea/

 

 

AUCUN COMMENTAIRE