Du homard durable, c’est mieux

0
147
homard

homardLa saison du homard approche. Par souci de protection de l’environnement, on choisira du « homard durable ».

 

Dégustez du homard (la saison s’étend de mai à septembre), mais s’il-vous-plait, du homard durable ! Depuis quelques saisons, les homards anglo-normandes du Cotentin et de Jersey arborent le label MSC (Marine Stewardship Council) et sont certifiés « pêche durable« . Dès leur capture, le homard (du homard bleu, encore appelé homard breton, Homarus gammarus) est identifié par un bracelet prouvant que la pêche a été respectueuse des ressources naturelles et de l’environnement.

 

Les casseyeurs

 

Sur la côte qui va de la Baie de Granville au nord du Cotentin, et dans les eaux territoriales du Jersey, une petite centaine de navires de huit à 12 mètres se consacrent à cette pêche. Le homard qui se déplace sur les fonds rocheux, est capturé à l’aide de casiers, manipulés par des casseyeurs.

 

Ultra-frais et ultra-vivaces

 

La pêche certifiée durable est strictement encadrée : permis de pêche, taille minimale du crustacé (87 mm de longueur du céphalothorax), nombre limité de captures et marquage des casiers… Des organismes scientifiques et techniques (Ifremer, Synergie Mer et Littoral) assurent un suivi. Pour valoriser au maximum leurs produits, les pêcheurs du Cotentin et de Jersey se plient au cahier des charges Normandie Fraîcheur Mer (NFM), qui garantit des homards ultra-frais, ultra-vivaces.

 

Les femelles grainées

 

La France produit environ 400 à 500 tonnes de homard, et elle en importe quatre fois autant en provenance de Grande-Bretagne et d’Irlande. Malgré une réglementation rigoureuse, le homard breton a tendance à se raréfier en raison de la surpêche et de la pollution marine. Certains professionnels dénoncent le fait que l’on consomme encore trop souvent des femelles grainées (portant des oeufs). Une sottise qui ne peut arriver avec le label MSC !

 

JC Nathan

 

Sources :

www.msc.org

http://lafrancearungis.com/fr

http://www.normandiefraicheurmer.fr

Photo : Acadie Nouvelle: Pierre Leyral

www.acadienouvelle.com

 

AUCUN COMMENTAIRE