Le glyphosate en Argentine, la contamination

0
658
soja OGM et glyphosate

Le glyphosate est partout en Argentine, dans l’air, dans les sols, dans l’eau, dans les glandes endocrines. Deux reporters de Ouest France ramènent de nouvelles preuves.

 

Le glyphosate, la molécule active de l’herbicide le plus utilisé dans le monde, peut détruire la santé des humains et les sols. L’Argentine qui a fortement développé la culture de soja OGM sur d’immenses exploitations recourt massivement (environ 300 000 tonnes par an) au glyphosate, une molécule qui détruit les herbes mais pas le soja OGM.

 

Une nouvelle pièce à charge

 

De nombreux reportages ont déjà fait état des dégâts bien réels occasionnés par un usage systématique et à haute dose d’un pesticide tel que le glyphosate. Un nouveau reportage réalisé par deux journalistes, André Thomas et Marion Gonidec, pour le compte du journal Ouest France, vient ajouter une pièce à charge contre les multinationales de l’agrochimie.

 

Cancers et malformations

 

Les journalistes ont rencontré des familles vivant aux alentours des cultures arrosées régulièrement par ces produits chimiques.  Telle la famille de Mariana Moyano et Carlos Marcelo Miranda. Ils habitent une petite ville nommée Rojas, en plein dans la Pampa argentine, à quelques mètres d’un vaste domaine agricole (campos). Régulièrement, les agriculteurs déversent les herbicides et les nuages toxiques retombent sur la population. Bilan local : un cancer des deux seins pour la grand-mère, un cancer de l’utérus pour la maman. L’une de leurs filles, la petite Milagros (« Miracle ») est atteinte de multiples pathologies : malformation cardiaque, bronchite chronique purulente, prurigo de Besnier, effondrement des défenses immunitaires

 

Rétrécissement de l’œsophage à la naissance

 

Toujours dans cette région, une autre famille, les Costa ont donné naissance à une petite fille, Martina, atteinte d’un rétrécissement de l’œsophage et de la trachée. Une affection très rare (un cas sur 3500 naissances). La petite fille a été opérée mais des affections respiratoires persistent. Ces familles ne sont qu’un exemple parmi des milliers et des milliers de cas en Argentine.

 

Le glyphosate est partout

 

Cancers, malformations, troubles de la thyroïde se sont multipliées par trois ou quatre dans ce pays qui est devenue l’un des grands producteurs de soja OGM (conçu pour résister au Round Up) et donc utilisateur de l’herbicide de Monsanto. Le glyphosate est partout, dans l’air, dans l’eau, dans les sols. Un scientifique expert en chimie et en pesticides, a même détecté la présence du glyphosate jusque dans le coton utilisé dans des produits d’hygiène féminine » (serviettes, tampons).

 

Comble de l’absurde, la solution OGM semble échouer. Les rendements ont baissé. Les variétés d’herbes sauvages (adventices) résistantes à ce puissant herbicide se multiplient. C’est la chronique d’un gâchis à l’échelle d’un grand pays agricole.

Lire aussi : Ce qu’il faut savoir sur le glyphosate

 

 

JC Nathan

 

PHoto : National Geographic

 

Sources :

Glyphosate : En Argentine, la mort au bout des récoltes. André Thomas et Marion Gonidec. Ouest France.

Liberation

 

 

AUCUN COMMENTAIRE