Les marques de thon classées par Greenpeace

0
324
thon marque Petit Navire

thon marque Petit NavireGreenpeace qui a entamé une campagne en 2014 pour faire pression sur les marques de thon publie un classement des distributeurs agissant pour l’environnement.   

 

Greenpeace publie un classement des « bonnes » marques de thon au regard de critères environnementaux (fixés par l’association). Selon l’association, les bonnes marques sont celles qui sélectionnent des variétés de thon dont les stocks ne sont pas menacés, qui utilisent des méthodes de pêche durables (à la canne, à la ligne de traîne, à la senne et sans DCP, dispositif de concentration de poisson).

 

Le classement 2015

 

Classement Greenpeace 2015 : Système U, Phare d’Eckmühl, Connétable et Carrefour sont les mieux classées.  Saupiquet, Intermarché, Petit Navire, Auchan ne sont pas très bien classés. Casino et Leclerc sont les plus mauvaises marques  au regard des critères fixés par l’ONG.

 

Le Dispositif de Concentration de Poisson

 

L’un des axes majeurs de Greenpeace est de faire pression sur les groupes agro-alimentaires pour qu’ils abandonnent la technique de pêche dite de Dispositif de Concentration de Poisson. A l’origine utilisé par les pêcheurs artisanaux, le DCP est un équipement flottant (radeau, pieux…) qui attire une faune très diversifiée (petit poisson fourrage, thon, marlin, espadon). Les thoniers l’ont récupéré sans trop se préoccuper des conséquences, notamment ce que l’on appelle les pêches accessoires (tortues, dauphins, requins…).

 

Le listao, une espèce durable

 

Dans son classement 2015, Greenpeace encense Système U qui a annoncé qu’il ne vendrait plus de thon pêché sur DCP d’ici à fin 2016. L’enseigne commercialise du thon listao, le thon le plus durable selon l’association, et encourage la pêche à la canne, la méthode la moins dévastatrice.

 

Petit Navire, un leader sous les attaques

 

Petit NavireGreenpeace concentre ses attaques sur Petit Navire, marque leader du thon en boîte en France, qui n’afficherait pas d’objectif clair et concret en matière de méthodes de pêche durables. La marque s’en défend, affirmant que ses bateaux ne pratiquent pas les méthodes de pêche les plus destructrices tels que les filets dérivants ou la palangre). Petit Navire reconnaît utiliser la technique DCP mais annonce utiliser depuis l’été 2015 des « DCP écologiques » faisant moins de dégâts.

 

En faisant pression sur Petit Navire, Greenpeace touche indirectement la nouvelle maison-mère depuis 2010 de la marque française, le numéro trois mondial du poisson en boîte, Thai Union Frozen.

 

JC Nathan

 

Sources :

http://oceans.greenpeace.fr

http://petitnavire.fr

 

 

AUCUN COMMENTAIRE