Porc et salmonelles, un souci sanitaire

0
501
porc élevage

porc élevageLe dossier Cooperl concernant une possible fraude de viande de porc contaminée aux salmonelles pose des questions sur le système de contrôle sanitaire en France et sur la montée des risques bactériens.

 

Le leader de la viande porcine, le groupe breton Cooperl (5000 salariés, 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires), est soupçonné d’avoir commercialisé de la viande de porc contaminée aux salmonelles. L’entreprise coopérative qui a produit 5,7 millions de porcs en 2012 pourrait avoir falsifié des rapports d’autocontrôle et écoulé entre 2010 et 2012 quelque 1500 tonnes de viande de porc porteuses de bactéries.

 

Efficacité des systèmes de contrôle

 

Le groupe plaide la bonne foi, arguant d’une erreur technique, et soutenant s’être mis depuis en parfaite conformité avec la réglementation sanitaire. L’affaire relance néanmoins plusieurs interrogations pour les consommateurs. La première concerne l’efficacité des systèmes de contrôle sanitaires publics, et les limites éventuelles des politiques d’autocontrôle. De nombreux observateurs estiment que les pouvoirs publics (DGCCRF…) et les réseaux vétérinaires n’ont plus les moyens de leurs ambitions.

 

Traitements antibiotiques

 

La seconde tient à la logique même de fonctionnement d’une filière à haute intensité comme celle de l’élevage de porc. Des élevages concentrant des centaines de bêtes dans une grande promiscuité facilitent inévitablement la propagation de contaminations bactériennes, ce qui implique davantage de traitements antibiotiques, avec des retombées problématiques  pour toute la société.

 

Souches résistantes aux antibiotiques

 

Les salmonelles sont un sujet de préoccupation pour les autorités sanitaires européennes et françaises. Depuis le début des années 1990, des souches de Salmonella résistantes à divers antimicrobiens posant un grave problème de santé publique. En Europe, les Salmonella représentent le premier agent de toxi-infections alimentaires et le second agent de zoonoses (infections transmissibles de l’animal à l’homme).

 

Gastro-entérites et cas plus graves

 

Salmonella est une bactérie omniprésente, avec un nombre impressionnant de souches différentes (2500). Dans la grande majorité des cas, les affections à salmonelles  (salmonelloses) sont bénignes, provoquant le plus souvent de banales gastro-entérites. On ne peut mésestimer pour autant le danger des salmonelles. D’une part, certaines populations (enfants, personnes âgées) aux défenses immunitaires plus faibles, peuvent être mises en danger par ce type d’infections.

D’autre part, certaines souches, en principe limitées à une population hôte (Salmonella Dublin chez les bovins; et Salmonella Choleraesuis chez le porc) peuvent devenir très menaçantes lorsqu’elles touchent l’homme. On compte 100 000 décès par an liés à des salmonelloses (source OMS).

 

Hygiène

 

L’OMS rappelle qu’il est impératif de mener une forte prévention à tous les stades (production, transformation, préparation des aliments, hygiène familiale…).

 

Bernard Duran

 

Sources : www.who.int

Salmonelles : enquête pour fraude présumée chez le leader du porc en France

www.leparisien.fr

 

Crédit photo : Twyla François-CETFA (Canadiens pour un traitement éthique des animaux d’élevage

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE