Protoxyde d’azote, le gaz à effet de serre de l’agriculture

0
218
agriculture gaz

Moins connu que le CO2 et le méthane, le gaz à effet de serre appelé protoxyde d’azote est directement lié à l’activité agricole et à l’usage d’engrais chimiques.

 

 

Plusieurs gaz à effet de serre sont impliqués dans le réchauffement de la planète : la vapeur d’eau (responsable de 70% de l’effet de serre), le dioxyde de carbone CO2 (principal gaz lié à l’activité humaine), le méthane, l’ozone, divers gaz industriels (chlorofluorocarbures, CFC), etc, et un gaz moins connu et pourtant très dommageable : le protoxyde d’azote (N2O) émis par l’agriculture.

 

 

Pouvoir de Réchauffement Global

 

 

On ne parle pas beaucoup de ce gaz mais son pouvoir de réchauffement global est très élevé. Le méthane à un Pouvoir de Réchauffement Global de 23 (l’émission d’un kilo de méthane équivaut à 23 kilos de CO2). Mais ce pouvoir est de 310 en ce qui concerne le protoxyde d’azote. L’émission d’un kilo de protoxyde d’azote équivaut à 310 kilos de CO2. En France, les émissions de protoxyde d’azote sont responsable de 16% des gaz à effet de serre (quasiment un sixième), ce qui est loin d’être négligeable.

 

Lire aussi : Alerte au méthane des vaches

 

 

L’agriculture et les engrais chimiques sont responsables

 

 

Qui est responsable de ce gaz à effet de serre dont on ne parle jamais ? L’agriculture à 83%, et pour l’essentiel, les cultures. Le protoxyde de carbone se forme lors de l’épandage de fertilisants azotés, minéraux, (engrais chimiques), et organiques (lisier, purin, fumier).

 

 

Minéralisation lente

 

 

Les agronomes conseillent aux agriculteurs de modifier leurs pratiques d’enrichissement des sols. Il faut par exemple privilégier les fertilisants organiques (compost, fumier) à minéralisation lente plutôt que les engrais minéraux (engrais chimiques), éviter de compacter les sols afin de limiter leur anoxie (privation d’oxygène), favoriser l’enherbement qui limite la présence d’azote et les excès d’eau dans les sols… Autant de techniques agricoles qui se rapprochent davantage des pratiques de l’agriculture bio que de l’agriculture intensive…

 

 

 

JC Nathan

 

Sources : Agriculture et protoxyde d’azote. Chambre d’Agriculture du Rhône.

http://rhone-alpes.synagri.com/

Photo : La France agricole

AUCUN COMMENTAIRE