Comment passer au sans gluten

0
105
produit sans gluten

Nombre de personnes qui suspectent le gluten de divers maux testent le régime sans gluten. Conseils pour réussir un changement profond d’habitudes alimentaires.

 

 

Vous avez décelé une sensibilité au gluten et vous êtes décidé à alléger vos problèmes digestifs et autres maux persistants (migraine, fatigue…), il est sans doute temps de tester le régime sans gluten.

 

A lire : Stopper le sans gluten fait du bien

 

La première étape est de connaître les grandes familles d’aliments contenant du gluten. Il va falloir se passer de pain, de farine, de pâtes, de viennoiseries, de biscottes. Bref, tous les aliments faits à partir du blé (et aussi son cousin, le grand épeautre, ou encore le seigle, l’orge…).

 

 

Ne soyez pas trop sévère

 

 

 

Ne soyez pas trop sévère dans l’approche « sans gluten ». Si vous êtes juste « sensible » au gluten, et non intolérant (le cas de la grande majorité des personnes), vous n’êtes pas obligé d’éliminer tous les produits contenant des traces de gluten (sauces, plats préparés, charcuteries, etc).

Beaucoup de substituts (pain sans gluten, biscottes, etc.) sont commercialisés mais attention, ce sont souvent des produits très industrialisés contenant de nombreux additifs, et assez onéreux. Dans certaines pâtes à tarte, on a recensé plus d’une dizaine d’additifs !

 

A lire aussi : Intestin irritable ou sensibilité au gluten

 

 

Familles de produits sans gluten

 

 

La seconde étape consiste à rééquilibrer son alimentation sur les familles de produits sans gluten : fruits et légumes, protéines animales, laitages, légumineuses… Il faudra faire preuve de curiosité, tester de nouvelles céréales et légumineuses, ainsi que leurs dérivés distribuées dans les magasins bio spécialisés.

 

 

Une liste des principaux produits (céréales, légumineuses) sans gluten

 

  • le riz (dérivés : nouilles de riz, son de riz, galettes de riz, farine de riz
  • le maïs (semoule de maïs, polenta, farine de maïs, germe et son de maïs..)
  • la pomme de terre (flocons, fécule, farine…)
  • la patate douce
  • le tapioca (farine, fécule…)
  • le soja (dérivés : tofu, fèves, miso, tempeh…
  • les pois chiche (et la farine)
  • le quinoa (et les flocons, la farine …)
  • le sarrasin (et les flocons, la farine, le gruau…)
  • l’amarante (et la farine)
  • le millet (farine, flocons…)
  • le sorgho (farine)
  • le teff, une céréale originaire d’éthiopie

 

 

Le cas de l’avoine

 

L’avoine ne peut pas être considérée à strictement parler comme « sans gluten », mais son gluten est beaucoup moins agressif. Il semble même que les personnes atteintes d’un syndrome coeliaque supportent bien l’avoine.

 

Lire : L’avoine, avec ou sans gluten

 

 

Effets à suivre

 

 

Pour beaucoup de personnes, le sans-gluten se traduit par une amélioration globale de l’état général et une dissipation d’une partie de l’inconfort digestif et de certains maux. Néanmoins, attention à certains effets secondaires. Consommer trop de produits industrialisés sans gluten peut être nocif  pour la santé, du fait de teneur en gras plus élevée, ou de la présence d’additifs.

 

Le report trop massif sur une ou deux céréales peut également être dommageable. Des chercheurs américains ont mis en évidence chez des adeptes de sans-gluten des taux importants de mercure et d’arsenic , liés à une consommation de riz abusive.

 

 

Katrina Lamarthe

 

 

Sources : www.passeportsante.net

 

 

 

 

AUCUN COMMENTAIRE