La diversité : une qualité de l’alimentation en France

0
1273

La diversité alimentaire est dans les produits naturelsLes Français se nourrissent avec une plus grande diversité alimentaire que les Américains. Un vrai plus pour la santé. Résultat d’une étude Credoc.

 

L’étude réalisée par le Crédoc sur les modes d’alimentation en France et aux Etats-Unis montre clairement que les Français s’alimentent mieux : moins de prises alimentaire (3,9 par jour contre 5,5 aux Etats-Unis), davantage d’aliments variés (16,8 produits sur deux jours contre 13,6 aux Etats-Unis). L’une des explications est que les Français mangent un peu de tout et changent les menus, même au petit-déjeuner. Or, la diversité alimentaire est l’un des principes de base d’une alimentation équilibrée. Lire à ce sujet Les grands principes de nutrition.

Aux Etats-Unis, le repas peut être le même d’un jour sur l’autre. La diversité culinaire, l’ouverture à des produits venus du monde entier expliquent le comportement des Français.

Pour autant, ces bonnes habitudes sont en train de se perdre, en particulier chez les enfants. « Sur les cinq principaux groupes alimentaires (céréales, produits animaux, fruits, légumes et produits de la mer), le nombre moyen de produits consommés sur trois jours passe de 11 à 9 entre 2007 et 2010. », pointent les auteurs du rapport. Par rapport aux Américains, les Français mangent plus de fruits et légumes, mais aussi plus de condiments, d’abats, de pâtes, de fromages, de produits laitiers frais, de charcuterie, de viennoiseries… Les Américains consomment plus de sandwiches, pizzas, quiches, plats composés, biscuits salés, céréales du petit déjeuner….

Autre caractéristique nord-américaine, une grande partie de la ration calorique journalière est apportée par les boissons (4,5 fois plus de sodas qu’en France, 3 fois plus de jus de fruits, 2,3 fois plus de lait…). La densité énergétique de leur alimentation (rapport entre énergie et quantité consommée) est plus élevée qu’en France (1,9 kcal/g contre1,7 kcal/g). Leur consommation de glucides également. Ces deux facteurs  favorisent la prise de poids.

En revanche, les Français consomment plus d’acides gras saturés et de cholestérol que les Américains, sans doute en raison de la présence de fromages, charcuterie, viennoiseries, viandes et oeufs dans les repas. De leur côté, les Américains consomment davantage d’acides gras polyinsaturés (acides gras essentiels dont les omégas 3 et 6, présents dans les noix, huile de colza et de lin, poissons gras, crustacés).

Si l’on compare certaines catégories de consommateurs, comme les jeunes adultes de 21-34 ans, il ne semble pas que le mode alimentaire français soit vraiment plus équilibré.

 

Source : Consommation et modes de vie. N°255. Septembre 2012. T.Mathé, A.Francou, J. Colin et P.Hébel. Crédoc.

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE