Pour le foie gras

0
245
foie gras fetes

Manger ou non du foie gras ? C’est l’un des débats les plus sensibles en matière d’alimentation et de protection des animaux. La France, le pays du foie gras, est  divisée. Mais les amateurs de foie gras sont très majoritaires.

Lire aussi : Contre le foie gras

 

 

Les éleveurs français élèvent 40 millions de canard mulards mâles et produisent environ 20 000 tonnes de foie gras chaque année. La France exporte environ 5 000 tonnes de foie gras. Les Français consomment le reste, soit environ 650 g par ménage chaque année, servis avec ravisement au moment des fêtes. Depuis quelques années, les défenseurs de la cause animale « gâchent la fête », en dénonçant les conditions  d’élevage et de gavage dans certains cas déplorables.

 

Lire : Foie gras et souffrance animale

 

 

 

Les arguments des « pour »

 

 

Un bout du patrimoine

 

Le foie gras est un produit de terroir. ll fait partie intégrante du patrimoine culturel et gastronomique de la France. Il est à l’origine de milliers de recettes et de plats.

 

 

Une économie, des emplois

 

Le foie gras est une activité économique importante, en particulier dans le sud-ouest (Périgord, Gers, Pyrénées, Landes….). Il fait vivre près de 30 000 familles et représente 100 000 emplois directs et indirects, selon le Cifog, le syndicat des éleveurs de « palmipèdes gras » (le syndicat des éleveurs-producteurs de foie gras)

 

 

Un mets délicieux

 

Le foie gras ravit les papilles de nombreuses personnes au moment des fêtes. Le produit est nimbé d’une aura de mets festif et exceptionnel (malgré les bacs surchargés des supermarchés bien peu glamour )

 

 

Bon pour la santé

 

Selon une certaine presse, le foie gras ne serait pas nocif. Riche en acides gras insaturés, il apporterait du bon cholestérol, et ferait baisser le mauvais. La preuve, la longévité des habitants du sud-ouest. C’est ce que l’on appelle le Paradoxe français (une nourriture riche et diversifiée, bénéfique au final).

 

 

Des canards pas si maltraités

 

Les canards qui vont être gavés ne sont pas maltraités. Il suffit de prendre un foie gras label rouge ou une producteur « plein air », qui aura laissé les canards gambader. Les canards ne souffrent pas au moment du gavage. D’ailleurs, ces animaux sont des gloutons qui adorent se goinfrer.

 

 

Le foie du canard n’est pas malade, juste un peu gras

 

Certains ont voulu faire croire que le foie gras est un foie malade, comparable à un foie cirrhotique. Faux répondent certains avocats du foie gras. Le gavage s’arrête avant que le foie soit abimé. L’animal qui ne serait pas abattu retrouverait un foie normal.

 

 

 

JC Nathan

 

Sources : www.natura-sciences.com

www.francetvinfo.fr

www.l214.com

AUCUN COMMENTAIRE