Quels fromages pour les enfants

0
170
fromages risques enfants

L’affaire des fromages porteurs de bactéries et responsables de contaminations de jeunes enfants souligne l’importance de bien choisir les fromages pour les enfants.

 

 

Quels fromages donner aux enfants ? Premier point, ne pas donner de fromages au lait cru à de jeunes enfants. La limite d’âge est un peu floue, mais elle se situe aux environs de six ans, âge où les défenses immunitaires sont suffisamment fortes pour protéger des bactéries.  Les risques bactériens sont liés à des bactéries pathogènes, naturellement présentes dans le tube digestif des ruminants : Salmonella, Listeria, Escherichia coli

 

 

 

Les fromages au lait cru

 

 

Par fromages au lait cru, il faut penser notamment au Reblochon, au Roquefort, à certains camemberts, au Brie (Melun, Meaux), au Comté, Gruyère, Beaufort, Morbier, à l’Abondance, au Mont d’Or, au Salers, à différents chèvres et brebis (Picodon, Pélardon, Crottin de Chavignol, Pérail…), et divers autres fromages dans leur version cru.

 

 

 

Fromages fondus à tartiner

 

 

Faut-il pour autant se réfugier dans les fromages fondus à tartiner ? Pas si sûr, même si les enfants raffolent de leurs emballages et de leurs étiquettes colorées. La qualité de ces fromages industriels, confectionnés avec des fromages fondus, peu affinés, et additionnés de crème, de beurre, d’arômes et de différents additifs, est très criticable. Ils sont très gras (60% de matière grasse) et salés.

 

 

Des phosphates à gogo

 

 

Des additifs contenant des phosphates (E338 -acide phosphorique, E339 – phosphate de sodium, E340 -phosphate de potassium, E341 – phosphate de calcium) sont souvent utilisés, pour donner une texture plus homogène et fondante à ces produits. Mais cet excès de phosphates dans la nutrition est contestable.

 

 

Des fromages pasteurisés, un risque résiduel

 

 

Le choix de fromages pasteurisés, contrairement à ce que l’on croit, ne protège pas totalement d’une contamination. La thermisation (chauffage de 45 °c pendant 30 mn à 72°c pendant 1 seconde) ou la pasteurisation du lait (63°c pendant 30 minutes ou 72°c pendant 15 secondes) ne sont pas une garantie absolue de l’absence de germes pathogènes.

 

 

Fromages de qualité

 

 

Reste donc à privilégier des fromages de qualité, par exemple les AOC (appellations d’origine contrôlée) qui garantissent que le fromage acheté est originaire d’une région précise et fabriqué selon une méthode bien définie. On préférera plutôt les fromages à pâte pressée cuite (emmental, comté, beaufort, etc.) pasteurisés, et on continuera bien sûr  à éviter le lait cru pour les petits.

 

Aurélie Laroche

 

Sources : www.allodocteurs.fr

lesprosdelapetiteenfance.fr

Photo : www.chez-les-enfants.fr

AUCUN COMMENTAIRE