Le commerce équitable et le bio, piliers du consommateur citoyen

0
45
commerce équitable et bio

Pour consommer citoyen, on peut commencer par choisir des marques du commerce équitable. C’est ce que font de plus en plus les consommateurs.

 

 

Les chiffres du commerce équitable s’envolent. Dans les filières internationales (chocolat, café, banane…), les ventes de produits équitables ont augmenté de 17 % en 2018.

 

 

Les marques équitables françaises

 

Dans les filières françaises (Made in France), les ventes ont bondi de 34%. Les marques « Agri Ethique » (blé, farine, boulangerie), « Ensemble solidarité avec les producteurs » (Biocoop) « Bio-partenaires » (commerce spécialisé bio), « Paysans d’ici » (marque Ethicable) présentent de plus en plus d’attraits auprès des consommateurs « engagés ».

 

Le double label

 

Face aux menaces qui pèsent sur l’environnement, les consommateurs veulent consommer responsable. Et pour cela, ils choisissent de plus en plus des produits bio ou des produits équitables. La consommation des produits bénéficiant d’un double label « bio » (ou écologique) et « équitable » ne cesse de progresser. Du coup, les marques équitables (BioPartenaires, Biocoop, Ethiquable) en viennent de plus en plus à proposer le double label.

 

Les critères de l’équitable

 

Le commerce équitable garantit le respect d’un certain nombre de valeurs ou critères. Parmi les plus connus, le paiement d’un prix juste, des engagements sur le accès au marché facilité ; paiement d’un prix juste ; relations commerciales à long terme ; préfinancement des commandes si besoin ; le respect des conventions internationales sur le travail (en particulier l’interdiction du travail des enfants), la transparence et la traçabilité… Ou encore le respect de la biodiversité ; l’interdiction des substances dangereuses ; la gestion écologique des déchets et des emballages.

 

Pour le consommateur, c’est l’opportunité d’encourager un système économique plus respectueux des principes moraux et de la planète.

 

Aurélie Laroche

 

 

 

AUCUN COMMENTAIRE