Conseils pour baisser sa glycémie

0
229
glycémie diabète

La glycémie est un indicateur important du bon fonctionnement de notre organisme et de notre santé. Quelques gestes et pratiques appropriées permettent de baisser cette glycémie si elle est trop forte.

 

 

La glycémie est la mesure du taux de sucre dans le sang. Elle varie au cours de la journée. En principe, à jeun, elle doit être de 1 (1 g de sucre par litre de sang). A 1,10 g/L, on estime qu’il faut commencer à surveiller cet indicateur de santé, et prendre diverses mesures (équilibre alimentaire, activité physique…). Car l’installation d’une glycémie en permanence élevée va entraîner un cercle vicieux : baisse de l’efficacité de l’insuline, taux plus de glycémie plus élevés, diabète de type 2, prise de poids, etc.

 

 

Calmer le jeu

 

 

Sans verser dans une diététique monacale, il va falloir réduire les aliments très sucrés (crèmes glacées, sodas, confiserie, gâteaux…), ainsi que les aliments raffinés, non complets (pâtes, pain blanc…) à fort index glycémique. Il faut limiter les aliments riches en graisses saturées (charcuterie, fromages, aliments frits…) qui accélèrent le fonctionnement insulinique et favorisent l’apparition du diabète.  La prise d’alcool doit aussi être réduite (elle est également synonyme de sucres rapides).

 

Lire : Les aliments à fort index glycémique

 

Les bons aliments source d’équilibre

 

 

En cas de glycémie trop élevée, il faut privilégier des aliments réputés équilibrer le métabolisme : les aliments à fibres (qui ralentissent le transit intestinal), les bons gras (acides gras polyinsaturés type oméga 3, oméga 6, les mono-insaturés type oméga 9 – huile d’olive, noix, avocat), les aliments dits antioxydants (fruits et légumes)  contribuent à baisser la glycémie ou  à protéger des effets délétères du diabète.

On s’orientera vers davantage d’aliments à faible index glycémique.

 

 

Activité physique et sport

 

 

L’inactivité est source de diabète. A contrario, tous les experts sont unanimes : le sport, l’activité font baisser la glycémie. Le mécanisme est simple : le corps puise dans ses réserves pour accomplir un effort. L’effort doit néanmoins être intense de type jogging, natation, marche rapide.  La pratique physique doit être régulière (trois fois par semaine).

 

Les repas

 

En général, les spécialistes conseillent de ne pas sauter de repas et d’être régulier dans les horaires. Si votre repas est très différé, il faut prendre une petite collation. En revanche, il est déconseillé de prendre un diner trop riche (le corps va stocker l’énergie) ou une collation tardive.

 

Aurélie Laroche

 

Sources : www.diabete.qc.ca

 

AUCUN COMMENTAIRE