Du microplastique dans les bouteilles d’eau

0
194
plastique microplastique

Du microplastique dans les bouteilles d’eau en plastique. Prévisible ! La découverte faite par des scientifiques  américains et publiée dans la revue scientifique PNAS est une nouvelle preuve de l’omniprésence des particules de plastique dans notre environnement et nos aliments.

 

 

De grandes quantités de microplastique dans les bouteilles d’eau minérale ! Les chercheurs ont trouvé entre 110 000 et 370 000 particules de plastique par litre d’eau (en moyenne  240 000). Soit cent fois plus que ce que l’on imaginait jusque là. L’essentiel des particules sont des nanoplastiques. Ces fragments microscopiques de microplastiques mesurent moins de dix microns (millième de millimètres). Les microplastiques quant à eux ont une grosseur de quelques millimètres  de diamètre (moins de 5 millimètres selon la définition).

 

Lire aussi : Microplastiques, alarme pour les océans et la santé

 

 

Les filtres et le PET

 

 

Selon les chercheurs, les nanoplastiques des bouteilles d’eau minérale proviendraient de deux sources essentielles : les filtres en plastique (nylon) utilisés pour purifier l’eau minérale, le polytéréphtalate d’éthylène (PET) des emballages. On ne sait pas encore mesurer les incidences sur la santé des nanoplastiques. Mais ces particules sont tellement fines qu’elles peuvent passer dans le système sanguin et atteindre le cœur et le cerveau.

 

 

Système nerveux central

 

 

Des chercheurs coréens ont mis en évidence des atteintes à des cellules immunitaires du système nerveux central, dues à des particules de plastique. D’autres études mettraient en évidence des dommages au microbiote, ainsi qu’au système reproductif (baisse de la qualité du sperme, altération des organes reproducteurs…), via les perturbations du système endocrinien. Bref, difficile de supposer que cette pollution plastique reste sans conséquences sur le plan sanitaire.

 

Lire aussi : Les microplastiques atteignent les poumons

 

 

La chaîne alimentaire

 

 

On retrouve des nanoplastiques partout dans l’environnement, et bien entendu, in fine, dans l’alimentation. Ils sont tout simplement le résultat du déversement continu de matières plastiques dans nos sociétés. Ces matériaux, sous l’effet des rayons ultra-violet, de la chaleur, des frottements se décomposent en particules infimes qui vont petit à petit intégrer la chaîne alimentaire (les poissons notamment) et nous contaminer.

 

Lire : Les microplastiques, concentrés de polluants

 

Aurélie Laroche

 

Sources : Microplastiques : quels dégâts sur notre santé ? Pourquoi docteur.

Dans les bouteilles d’eau, une présence plus inquiétante de particules de plastique