La lécithine de soja, un bon additif ?

0
120
additif ou complement lecithine soja

Faut-il craindre ou se réjouir de la présence de lécithine de soja dans divers aliments de la vie quotidienne (chocolat, gâteaux, crèmes glacées…)? Globalement, cet additif ne semble pas à problèmes.

 

 

La lécithine de soja est fortement utilisée par l’industrie agroalimentaire sous le code E322, en tant qu’émulsifiant et stabilisant (elle permet aux graisses et à l’eau de ne pas se séparer). On en retrouve dans le chocolat, les pâtes à tartiner.. Elle est utilisée en petites quantités mais de façon fréquente (ce serait l’un des dix additifs les plus employés par l’industrie alimentaire).  La lécithine est également traitée comme un complément alimentaire.

 

 

Les lécithines

 

 

On obtient de la lécithine de soja en pressant des fèves de soja dont on tire de l’huile de soja et cette fameuse lécithine. Le terme lécithine renvoie à une catégorie plus large, les lécithines, qu’on peut extraire aussi du jaune d’œuf, des graines de tournesol, du colza…

 

 

Une famille de lipides : les phospholipides

 

 

Que recouvre ce terme de lécithines ? Il s’agit d’une famille de lipides, appelées phosphoglycérides, ou encore phospholipides. Ces lipides sont des composés chimiques de plusieurs molécules (phosphates, glycérol, choline, acides gras).  La présence d’acides gras polyinsaturés (bons acides gras) dans cette catégorie de lipides est considéré comme un point positif pour les lécithines, et pour la lécithine de soja en particulier.

 

 

La choline, un nutriment important

 

 

Méconnue du grand public, la choline est un nutriment important pour notre organisme qui joue un rôle important pour l’intégrité et la constitution de nos membranes cellulaires et dans le fonctionnement de notre système nerveux et du cerveau. En parallèle des apports alimentaires, notre corps produit, via le foie, de la choline, qui entre dans la composition de la bile et joue un rôle dans la digestion des matières grasses.

 

 

Des apports significatifs nécessaires

 

 

Selon les spécialistes, nous aurions besoin chaque jour de 400 à 500 mg de choline. On trouve de la choline dans les œufs (250 mg/100 g), le foie des animaux (300 mg/100 g), la viande et le poisson (70 mg à 100 mg), les légumineuses et les noix (autour de 40 mg).

 

 

Un bon complément plutôt qu’un additif problématique

 

 

Globalement, la lécithine de soja est considérée comme un complément alimentaire bénéfique plus que comme un additif à risques. On trouve peu de mises en garde de la part des scientifiques et spécialistes de la nutrition (on cite parfois le risque de présence de pesticides ou de solvants, mais sans avoir beaucoup d’éléments à charge).

 

Le débat porte plutôt sur le soja et les effets des phytoestrogènes. Lire : Le soja, les isoflavones et le cancer. Mais hormis les gros mangeurs de soja et dérivés de soja, il est rare que les occidentaux consomment des quantités anormales de soja et dérivés de la légumineuse. Reste bien entendu la dimension environnementale. Qui dit lécithine de soja dit culture de soja, une culture qui est rarement indolore pour l’environnement.

 

Katrina Lamarthe

 

Sources : www.passeportsante.net

www.anses.fr

photo : www.louis-herboristerie.com

AUCUN COMMENTAIRE