Le kombucha, une algue et une boisson miraculeuse

0
4742
algue à thé kombucha

algue à thé kombuchaDisponible en magasins bio, le kombucha, boisson pétillante et rafraîchissante, devient populaire en France, auréolé de vertus médicinales quasi-miraculeuses.

 

Le kombucha est une étrange potion, originaire d’Asie de l’Est (Mongolie, Mandchourie…) délicieusement acidulée, porteuse d’une réputation légendaire sur le plan médicinal. Kombucha veut dire « algue de thé » (on parle aussi de champignon à thé). Cette boisson très populaire en Chine et en Russie fait partie de la pharmacopée traditionnelle. Elle serait connue en Chine depuis près de 2 200 ans.

 

Bactéries et levures

 

Le kombucha est obtenue en faisant une culture symbiotique de levures et de bactéries, à partir d’une « mère de kombucha » (un peu comme une « mère de vinaigre »). Cette culture se développe dans une solution sucrée, du thé ou une tisane additionnée de sucre ou de miel.

 

Levures et bactéries se nourrissent mutuellement. Les levures aident à la fermentation des sucres en alcool ; les bactéries transforment l’alcool en différentes substances organiques et nutritives (acide lactique, acide acétique, acide gluconique, vitamines B1, B2, B3, B6, B12, acides aminés…). La boisson est à peine alcoolisée (0,5°), pétillante, très désaltérante, et supposée riche d’effets santé. Certains l’utilisent davantage comme base de cocktail que comme tisane.

 

La liste des vertus

 

Quels maux soignent le kombucha ? Là réside le mystère tant la liste des vertus supposées est longue : propriétés antibiotiques et détoxifiantes, anti-inflammatoire (anti-arthrite), anti-oxydantes,immunostimulantes…. L’écrivain russe Soljenitsyne affirme dans ses écrits que le kombucha l’a sauvé d’un cancer de l’estomac à un stade avancé. De quoi rêver. Mais il faut bien admettre que la science peine à étayer ses allégations diverses et valider ses rumeurs.

 

 Effets sur le système immunitaire

 

De  leur côté, les fervents partisans de cet « élixir de vie » mettent en avant les effets bienfaiteurs de l’algue de thé sur notre « terrain », autrement dit sur le système immunitaire de l’organisme.  La thèse est séduisante. Le kombucha, en agissant sur l’équilibre acide-basique de notre organisme, ainsi que sur la flore intestinale, contribuerait à renforcer les défenses immunitaires. Une hypothèse que chacun peut déjà tester, avant toute idéalisation excessive.

 

Manque de preuve scientifiques

 

Les esprits critiques rappellent qu’aucune étude scientifique étaye les bienfaits du kombucha. D’ailleurs, les scientifiques ne peuvent dire aujourd’hui à quel seuil les probiotiques commencent à être efficaces (cela est vrai pour le kombuchéa comme pour d’autres produits apporteurs de probiotiques comme les yaourts). Enfin, les kombuchas pasteurisés, parfois en vente dans le commerce, ont probablement perdu la plupart de leurs bactéries bénéfiques. De là à considérer le kombucha comme un placebo, il y a un pas que aucun consommateur bio-santé n’oserait franchir.

 

 

 

JC Nathan

 

Sources : : http://www.kombu.de/fasz-frz.htm

www.sciencepresse.qc.ca

Photo : http://www.bioalaune.com

AUCUN COMMENTAIRE