Le scorbut revient en France

0
176
vitamine C et scorbut

Le scorbut, cette grave pathologie qui semblait appartenir aux livres d’histoire et aux sagas des grandes expéditions maritimes (Vasco de Gama, Magellan…) fait des apparitions de plus en plus fréquentes dans les pays développés, en France notamment.

 

 

Le scorbut, encore appelé maladie des marins, n’a pas disparu avec les lointaines expéditions en Inde ou en Amérique latine des siècles derniers. Cette maladie grave, potentiellement mortelle, provenant d’une carence prolongée en vitamine C, apparaît de façon sporadique en France et dans divers pays développés.

 

 

Alcooliques, grands fumeurs…

 

 

Elle toucherait des personnes appartenant à des populations à risque : sans-domicile fixe, enfants isolés et déscolarisés, personnes âgées, personnes atteintes de troubles psychiques… Les alcooliques et les grands fumeurs sont également à risque : l’alcool et le tabac diminuent l’absorption de vitamine C

 

 

Scorbut et précarité

 

 

Les principaux signes sont les saignements des gencives, le déchaussement des dents, des troubles cutanés, des douleurs articulaires, des troubles cutanés, des taches hémorragiques. Plus globalement, les personnes sont atteintes d’anémie, fatigue, anorexie, amaigrissement….  Le lien entre scorbut et précarité semble avéré pour tous les spécialistes de la question.

 

 

La vitamine C ne se stocke pas

 

 

La vitamine C, comme nombre de vitamines, ne se stocke pas. En France, En France, les nutritionnistes recommandent pour les adultes un apport d’environ 80 à 110 mg de vitamine C par jour. A titre de comparaison, une orange apporte environ 60 à 70 mg de vitamine C. Encore faut-il consommer cet orange ou/et d’autres fruits et légumes.

 

 

Les niveaux de carence

 

 

Certaines personnes, pour diverses raisons, sont privées ou se privent totalement de fruits et légumes, et se mettent ainsi en grand danger. Dans ce cas, leur taux de vitamine C tombe à des niveaux de carence. le niveau de carence risquant de déclencher un scorbut est 2,5 mg/litre (litre de sang).

 

 

Supplémentation pour guérir

 

 

Le dossier scorbut est un nouveau signal d’alarme à propos des risques de carence liés à une mauvaise alimentation de certaines catégories de la population. Il suffit d’une supplémentation en vitamine C en plusieurs prises quotidiennes durant deux à trois semaines pour guérir. Mais l’un des problèmes soulevés par le scorbut est qu’une partie des médecins n’ont pas été formés à reconnaître cette pathologie d’un autre temps.

 

 

Aurélie Laroche

 

 

Sources : Les déficits en vitamine C. Dr Anne Galinier. Dr Léonardo Astudillo

Le retour du scorbut, une maladie que l’on croyait disparue. Marc Gozlan

realitesbiomedicales.blog.lemonde.fr

AUCUN COMMENTAIRE