Pauvreté et alimentation, une situation très dégradée

0
93
pauvres alimentation

La pauvreté implique la précarité alimentaire, non sans conséquences sur la santé. Cette insécurité alimentaire commence à gagner d’autres franges de la population.

 

La pauvreté n’est pas un concept, mais une réalité partagée par plusieurs millions de personnes en France. Plus de 8 millions de Français vivent sous le seuil officiel de pauvreté, fixé à 1015 euros (Insee). Compte tenu des dépenses contraintes (logement, transport, chauffage, communications..), ces personnes font souvent de l’alimentation une variable d’ajustement. Dit d’une façon moins économique, elles sacrifient le poste des dépenses alimentaires et mangent mal ou moins.

 

 

Trois repas par jour, pas pour tout le monde

 

 

Pour désigner cette situation, on parle de précarité alimentaire ou d’insécurité alimentaire. Selon le douzième baromètre Ipsos-Secours populaire. Par exemple, plus d’un quart des personnes sondées disent avoir des difficultés pour manger des fruits et légumes frais tous les jours. Une personne sur cinq reconnait avoir du mal à se procurer une alimentation saine afin de faire trois repas par jour.

Les enfants des familles en situation de pauvreté sont bien évidemment touchés. Le repas du midi à la cantine est bien souvent leur principal repas de la journée. Plus problématique, des enfants ne vont pas à la cantine car les parents ne peuvent plus payer.

 

 

Rogner sur l’alimentation

 

La précarité alimentaire ne touche pas que les pauvres. Etudiants, personnes âgées à faibles revenus, femmes seules avec enfant, ménages en difficultés… une partie importante de la population rogne sur l’alimentation et consomme moins de fruits et de légumes, moins de viande ou de poisson. La précarité alimentaire semble gagner du terrain, ce qui signifie sûrement à moyen terme une santé détériorée, divers problèmes tels que anémie, carences diverses, diabète, cholestérol…..

 

 

Malgré la formidable mobilisation des grands acteurs luttant contre la pauvreté (ATD Quart Monde, Emmaüs, Secours Populaire, les Banques alimentaires, etc.), la question de la pauvreté, et au-delà du mal-vivre et de la mauvaise alimentation d’une partie importante de la population reste plus que jamais d’actualité en France.

 

Katrina Lamarthe

 

Sources : L’insécurité alimentaire, une conséquence de la pauvreté en France

banques alimentaires

lefigaro.fr

Source photo : Reuters – Wolfgang Rattay

AUCUN COMMENTAIRE