Les oeufs et le risque cholestérol

0
379
oeufs santé cholestérol

Les oeufs et le cholestérol alimentaire, source de maladies cardiovasculaires et risques de mort prématurée ? Une récente étude américaine relance une vieille polémique.

 

 

Les œufs dangereux et le cholestérol alimentaire dangereux pour la santé ? Une étude scientifique américaine publiée en mars 2019 dans une revue médicale américaine relance le débat sur les dangers du cholestérol. Synthèse de six études portant sur 30 0000 américains, ce travail aboutit à la conclusion que 300 mg supplémentaires de cholestérol alimentaire par jour accroissent le risque de maladie du coeur de 17% et de décès prématuré de 18%.

 

 

Denrées animales

 

 

Rappelons que le cholestérol alimentaire est exclusivement présent dans les denrées animales, comme les œufs, les produits laitiers gras (fromages et beurre) ou les viandes. 300 mg représente une dose importante : un gros œuf contient environ 186 mg de cholestérol.

 

Lire : Cholestérol : statines ou pas statines

 

 

Facteur de mortalité

 

 

En moyenne, un Américain consommerait environ 300 mg de cholestérol alimentaire par jour. Selon Robert Eckel, professeur de médecine à l’Université du Colorado, « les oeufs et la quantité totale de cholestérol alimentaire sont des facteurs importants de risque de maladie cardiovasculaire, et surtout de mortalité de n’importe quelle cause », a commenté le médecin Robert Eckel dans un éditorial dans Jama.

 

 

L’importance du métabolisme

 

 

Ce genre d’études dans un pays comme les Etats-Unis, très exposés aux risques d’accident cardiaque, fait beaucoup parler d’elles. Selon l’auteur principal de l’étude, Norrina B.Allen, même les personnes en bonne santé seraient exposées au risque cholestérol des œufs. Le risque serait en réalité très variable d’une personne à l’autre, selon le métabolisme.

 

 

Une corrélation directe très discutée 

 

 

En France, le raisonnement consistant à établir une corrélation entre le cholestérol alimentaire et les risques cardio-vasculaires fait l’objet de polémiques. Une mauvaise alimentation est source de  mauvaise santé mais il n’y aurait pas de corrélation directe entre les gras dont le cholestérol alimentaire, et les problèmes cardiovasculaires.

 

Lire : J.M. Lecerf, pédagogue du cholestérol

 

Et comme l’indique la diététicienne anglaise, Victoria Taylor de British Heart Foundation, la façon dont on mange l’œuf (avec ou sans bacon, frits ou non), est tout aussi importante que l’œuf. Vive les œufs durs !

 

Katrina Lamarthe

 

Sources : jamanetwork.com

 

 

 

AUCUN COMMENTAIRE