L’huile d’olive et son polyphénol antioxydant tueur de cancer

0
1354
cellule cancéreuse

cellule cancéreuseUne équipe de chercheurs américains vient de mettre en lumière la capacité de l’oléocanthal, un polyphénol de l’huile d’olive, à accélérer la mort de cellules cancéreuses.

 

Le polyphénol de l’huile d’olive, l’oléocanthal, un antioxydant connu, aurait la capacité de tuer les cellules cancéreuses. Des chercheurs de l’Université Rutgers et du Hunter College de la City University of New York viennent de publier ces résultats dans une revue spécialisée Molecular & Cellular Oncology. Onica LeGendre, Paul Breslin et David Foster ont montré que des cellules cancéreuses (prostate, sein, pancréas), isolées in vitro, mourraient très rapidement (en l’espace de 30 minutes dans les cas les plus rapides) en présence d’oléocanthal.

 

De nouvelles perspectives pour la lutte contre le cancer

 

On savait que ce polyphénol avait des propriétés anti-cancer et pouvaient inhiber des cellules cancéreuses chez les souris. Mais les chercheurs américains croient avoir découvert pourquoi : l’oléocanthal s’attaquerait à une partie de la cellule cancéreuse, les membranes lysosomales, tandis qu’il laisserait intactes des cellules saines. Cette découverte pourrait ouvrir de nouvelles perspectives  à la lutte contre le cancer. Lire aussi Le pouvoir mystérieux des polyphénols

 

In vitro

 

La prestigieuse notoriété de l’huile d’olive et de la diète méditerranéenne va s’en trouver encore plus accrue. Certes, cette étude ne dit pas qu’on peut soigner un cancer avec une cuillerée d’huile d’olive. L’expérience américaine est menée in vitro, sur des cultures de cellules, bien loin de la complexité des réactions métaboliques dans le corps humain.

 

2,25 litres d’huile d’olive

 

Le chercheur David Forster a en outre calculé que, compte tenu de la très faible teneur en oléocanthal de l’huile d’olive, estimée à 0,2 mg par litre, il faudrait administrer 2,25 litres d’huile d’olive extra-vierge 1°pression à froid (la seule où ce polyphénol subsiste) à une personne pour avoir des résultats comparables à la souris. Malgré ces précautions d’usage, certains scientifiques estiment qu’on a une nouvelle preuve des effets de protection contre le cancer de l’huile d’olive. Lire L’huile d’olive dans tous les plats

 

Aurélie Laroche

 

Sources : Ce composé d’huile d’olive tue les cellules cancéreuses en moins d’une heure. Elena Sender. 25 février 2015.

http://www.sciencesetavenir.fr/sante

 

Photo : banque d’image 123 rf

AUCUN COMMENTAIRE